A LA UNE

Vœux de nouvelle année au Gouvernement de la Polynésie française

Mgr CottanceauLundi dernier, jour de la fête du Baptême du Seigneur, le président du pays, M. Édouard Fritch, et son gouvernement ont assisté à une célébration eucharistique dans le cadre des visites de courtoisie rendues aux différentes confessions religieuses du Fenua au début de chaque nouvelle année.

   L’homélie a été l’occasion d’offrir une méditation à partir du thème de la parole. La foi chrétienne repose sur la conviction qu’en Jésus Christ la Parole de Dieu s’est faite chair. Et dans l’évangile de la fête du Baptême du Seigneur, le Père confirme le statut unique parmi les hommes de Jésus en lui adressant cette parole : « Tu es mon Fils bien-aimé » (Luc 3,22).

   Mais il n’y a pas que dans le domaine de la foi que la parole est importante. Toute la vie en société est fondée sur la confiance dans la parole donnée. Sans elle, les rapports humains se désagrègent dans le mensonge, la calomnie, la corruption… jusqu’à la violence. Le monde dans lequel nous évoluons tombe souvent dans le piège de la consommation, du gain, de la productivité, au mépris des aspirations profondes de l’être humain.

   En matière d’exercice de la parole et de développement humain, les personnages politiques – mais aussi tout responsable de communautés tels les pasteurs – portent une grande responsabilité. Le peuple que nous servons nous regarde et attend de nous une hauteur de vue et d’esprit. Au-delà des oppositions d’opinions, il nous revient d’appliquer une parole d’échange, de médiation, de concertation.

   En cela, le Christ est un modèle dans la mesure où il savait créer autour de lui un espace de vie et de liberté où chacun se sentait accueilli et entendu. Jésus-Christ avait une claire conscience de la dignité de toute personne. Il savait reconnaître et écouter les désirs profonds de ceux qu’il rencontrait sur sa route.

   En demandant le baptême de Jean le baptiste, Jésus manifestait par là sa volonté de porter les espérances de toute l’humanité. Il s’est identifié aux pécheurs et aux exclus tout en leur communiquant une parole de salut, de libération, de guérison. Puisse donc l’Esprit Saint nous aider à mener à bien la mission qui est la nôtre pour que notre parole soit vraie et féconde pour le bien de tous.

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Ordination Episcopale de Mgr Jean Pierre Cottanceau

Mgr CottanceauLe samedi 18 février 2017 à 9h, en l’église Maria no te Hau de Papeete,

S.E. Mgr Michel CALVET, Archevêque de Nouméa, assisté de
S.E. Mgr Hubert COPPENRATH, Archevêque émérite de Papeete, et de
S.E. Mgr Pascal CHANG SOI, Evêque de Taiohae,

en présence de
S.E. Mgr Martin KREBS, Délégué apostolique

ordonneront avec tous les évêques présents
S.E. Mgr Jean Pierre COTTANCEAU, Archevêque de Papeete.

Et dimanche 19 février à 8h, Réception du nouvel Archevêque, S.E. Mgr Jean Pierre dans sa Cathédrale suivie de la messe dominicale.

La messe sera suivi d’un verre de l’amitié.

Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens

eveche15w.jpg« Parole de réconciliation :‘l’amour du Christ nous presse’ (2 Co 5, 14-20)

Des temps de prière, de rencontres, de partages, etc. pourront être organisées dans nos différentes communautés, durant la semaine de l’unité des chrétiens fixée du 18 au 25 janvier.

Réunion des bergers et membres des groupes de soutien

RenouveaucharismatiqueSamedi 21 janvier 2017 (de 13h30 à 16h15) à la paroisse St Etienne de Punaauia aura lieu la réunion trimestrielle des bergers et membres de soutien des groupes de prières, fraternités et communautés du renouveau Charismatique. Réunion importante pour préparer le Jubilé d’or.

Décès du Frère Vincent GUILLERM

FrerefrancoisFrère Vincent GUILLERM, appelé aussi de son nom de Frère, Frère François Laurent, est décédé le jeudi 5 janvier 2017 à la communauté des Frères de Josselin à l’âge de 91 ans dont 76 de vie religieuse. La cérémonie des obsèques a eu lieu le samedi 7 janvier 2017 en la chapelle de la Maison-Mère des Frères à Ploërmel.
Frère Vincent a été Supérieur des Frères en Polynésie et Directeur du Collège Lycée La Mennais de 1963 à 1971. Voici quelques éléments essentiels qui ont marqué son temps de Supérieur en Polynésie :
- Ouverture de l’école Fariimata avec Frère Ronan comme directeur le 20/09/1965
- Arrivée des premiers VAT (volontaires à l’aide technique Frères puis aussi laïcs) en septembre 1965
- Inauguration du Fare des Frères de Paea construit grâce aux Anciens Elèves des Frères le 16/09/1967
- Ouverture en septembre 1968 de l’Ecole Saint Hilaire à Faaa avec Roger NOUVEAU comme directeur
- Retour en 1971 des Frères à l’Ecole Saint Joseph de Taiohae : Frère Ronan Directeur et Frère Marcel.

Radio Maria no te Hau du 16 au 20 janvier 2017

logo-rmnth.pngRadio Maria no te Hau diffusera sur ses ondes les enseignements suivants :
Lundi 16 janvier : « Il n'est qu'Amour et Miséricorde » par Père Joël PRALONG ;
Mardi 17 janvier : « Rien n'est jamais perdu » par Père Rémi SCHAPPACHER ;
Mercredi 18 janvier: « L’Unité des Chrétiens » par le Diacre Donald CHAVEZ ;
Jeudi 19 janvier : « Apprendre à aimer jusqu'à l'union des cœurs » par Sœur Emmanuel ;
Vendredi 20 janvier : « L'œcuménisme » par Père Auguste UEBE-CARLSON.

Emission enfantine 18.01.2017

Emissionenfantine 2016Reprise des émissions, mercredi 18 janvier à 13h30.

THÈME : Retour sur Noël, les vacances et la nouvelle année 2017.

1er janvier, Journée de la Paix

Mgr CottanceauDans son message à l’occasion de la journée pour la Paix, le Pape François nous invite à réfléchir sur la violence et la non-violence. En regardant les infos du monde, cette violence saute aux yeux : conflits armés, guerres, attentats, meurtres etc… Mais point n’est besoin d’aller en Syrie ou au Congo pour toucher du doigt cette violence. Rappelons-nous ce qui s’est passé à Moorea avec ce garçon de 13 ans, et il y a quelques jours encore à Outumaoro…Trop souvent, nos journaux locaux déversent leur lot de violences : violence conjugales, violence engendrée par l’alcool et la drogue, la misère, violence sur la route, violence des forts sur les faibles, sur les enfants, violence sur la nature et l’environnement, non-respect de la vie d’autrui…

            Le Saint Père nous rappelle que Jésus aussi a vécu en des temps de violence : massacre des Galiléens par Pilate, et que Jésus évoque en Lc 13, crucifixions, lapidations, massacre des Saints Innocents… Face à cette violence, gardons-nous d’accuser en premier les instances politiques ou les responsables de la société… le Christ nous enseigne en effet que le vrai champ de bataille sur lequel s’affrontent la violence et la paix, c’est le cœur de chacun de nous : « c’est du dedans, du cœur de l’homme que sortent les pensées perverses… » Face à cette violence, le Christ offre une réponse opposée à la vengeance, une réponse positive, la seule qui puisse aider au progrès de l’humanité, la seule qui puisse nous aider à grandir à l’image et à la ressemblance de Dieu. Il a prêché inlassablement l’amour inconditionnel de Dieu qui accueille et pardonne et il a enseigné à ses disciples à aimer leurs ennemis. Lorsqu’il a empêché ceux qui accusaient la femme adultère de la lapider et lorsque, la nuit d’avant sa mort, il a dit à Pierre de remettre son épée au fourreau, Jésus a tracé la voie de la non-violence, qu’il a parcourue jusqu’au bout, jusqu’à la croix, par laquelle il a réalisé la paix et détruit la haine en pardonnant.

Le Saint Père précise les conséquences de cet enseignement du Christ : « Si l’origine dont émane la violence est le cœur des hommes, il est alors fondamental de parcourir le sentier de la non-violence en premier lieu à l’intérieur de la famille. La famille est le creuset indispensable dans lequel époux, parents et enfants, frères et sœurs apprennent à communiquer et à prendre soin les uns des autres de manière désintéressée, et où les frictions, voire les conflits doivent être surmontés non pas par la force, mais par le dialogue, le respect, la recherche du bien de l’autre, la miséricorde et le pardon. De l’intérieur de la famille, la joie de l’amour se propage dans le monde et rayonne dans toute la société.» Plus loin, le Pape François nous rappelle qu’il y a incompatibilité totale entre Dieu et la violence : « La violence est une profanation du nom de Dieu. Ne nous lassons jamais de le répéter : Jamais le nom de Dieu ne peut justifier la violence. Seule la paix est sainte. Seule la paix est sainte, pas la guerre ! ».

Alors, frères et sœurs, que faire et comment faire ? Jésus lui-même nous donne le manuel pour construire la paix : Les béatitudes. Elles tracent le profil de la personne que nous pouvons qualifier d’heureuse, de bonne et d’authentique. Heureux les doux – dit Jésus –, les miséricordieux, les artisans de paix, les cœurs purs, ceux qui ont faim et soif de justice. C’est aussi un programme et un défi pour nous ici en Polynésie, et il est urgent de le prendre au sérieux. Accueillons dans ce sens le vœu formulé par le St Père en conclusion de sa lettre :

« En 2017, engageons-nous, par la prière et par l’action, à devenir des personnes qui ont banni de leur cœur, de leurs paroles et de leurs gestes, la violence, et à construire des communautés non-violentes, qui prennent soin de la maison commune. « Rien n’est impossible si nous nous adressons à Dieu dans la prière. Tous nous pouvons être des artisans de paix ». Que Notre Dame de Paix, Maria No te Hau qui veille sur notre fenua nous soit en aide.

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Agenda janvier 2017

eveche15w.jpg

Agenda du Père Léon Lemouzy
Père Léon est en visite pastorale à Hikueru jusqu’au 05 janvier ; puis du 05 au 12 janvier à Hao et Amanu.

Service Diocésain de la Catéchèse Rassemblement

sdc.jpgLe prochain rassemblement des catéchètes aura lieu le samedi 07 janvier 2017 en l'église Saint-Etienne de Punaauia à partir de 08h00.
Il est demandé à toutes les équipes de catéchèse d’apporter des illustrations du thème d’année sur Mère Teresa : « DONNE TES MAINS POUR SERVIR ET DONNE TON CŒUR POUR AIMER » :
- panneaux et représentations diverses (photos imprimées) qui seront exposés à l’entrée de l’église ;
- photos « informatiques », diaporamas à envoyer à Fr Gilles Le Goff : elles seront projetées pendant le rassemblement.

Comité Diocésain du Renouveau Charismatique 7 janvier

RenouveaucharismatiqueREUNION DE TOUS LES BERGERS ET PRETRES LIES AU RENOUVEAU

Pour répondre à la demande de Sa Sainteté François, avec l’accord de notre archevêque, tous les bergers des groupes, communautés, fraternités du Renouveau du diocèse de Papeete, ainsi que les prêtres concernés, sont invités à une réunion importante pour préparer le Jubilé d’Or :
Samedi 7 janvier 2017 de 8h30 à 11h15 à la paroisse Sainte Thérèse (Taunoa).

La présence de toutes et tous est indispensable. A cette occasion nous accueillerons notre nouvel archevêque.

Radio Maria no te Hau du 9 au 13 janvier 2017

logo-rmnth.pngRadio Maria no te Hau diffusera sur ses ondes les enseignements suivants :
Lundi 09 janvier : « Le baptême, vivre son baptême » par le Diacre Médéric BERNARDINO ;
Mardi 10 janvier : « Le monde est en feu, Dieu cherche des missionnaires » par Père Daniel ANGE ;
Mercredi 11 janvier : « Dieu écoute nos prières » par Cyril FAURE ;
Jeudi 12 janvier : « Conversion et guérison intérieur selon les évangiles » par Mgr Bernard LAGOUTTE ;
Vendredi 13 janvier : « L’Évangile, une joie qui libère » par Sœur Elizabeth de Jésus SENTFER.

Radio Maria no te Hau messe action de grâce

logo-rmnth.pngMesse d’action de grâce

Afin de rendre gloire à Dieu pour tous ces bienfaits, toute l’équipe de Radio Maria no te Hau invite les bienfaiteurs et tous les amis, le lundi 09 janvier 2017 à 18h, dans les studios de la radio, à une messe d’action de grâce qui sera présidée par l’aumônier, Monseigneur Hubert. Une belle opportunité de réunir, bénévoles et bienfaiteurs, pour chanter et louer Dieu.

SAINTE FAMILLE

 Mgr Cottanceau     Quelques jours après Noël, l’Eglise célèbre la Sainte Famille : Jésus, Marie et Joseph réunis dans un même mystère d’amour accueilli, donné et partagé. Sainte Famille où l’enfant Jésus a pu compter sur une maman et sur un père adoptif pour grandir harmonieusement et prendre sa dimension d’adulte. Sainte Famille où la relation entre époux et épouse se développe dans le respect de chacun, l’attention et le dialogue, la bienveillance et la patience. Sainte Famille où Dieu a sa place, non seulement par la présence de Jésus, mais encore par la prière, la lecture de la Parole, et les temps de célébration avec les gens de Nazareth à la Synagogue. Gardons-nous cependant de considérer cette Sainte Famille comme un idéal inaccessible. Souvenons-nous que la famille de Jésus n’était pas vue comme une famille « bizarre », comme un foyer étrange et éloigné du peuple. C’est pour cela même que les gens avaient du mal à reconnaître la sagesse de Jésus et ils disaient : « D'où cela lui vient-il ? […] Celui-là n'est-il pas le charpentier, le fils de Marie » (Mc 6, 2-3). « Celui-là n’est-il pas le fils du charpentier ? » (Mt 13, 55). Cela confirme que c’était une famille simple, proche de tous, normalement intégrée aux gens.

Dans son exhortation apostolique « Amoris Laetitia », le Pape François nous ouvre à ce qui peut aider nos familles à devenir aussi de « saintes familles », c’est-à-dire des familles où jour après jour, et malgré obstacles et difficultés, le désir d’aimer grandit et porte du fruit.

Il nous invite d’abord à sortir de ce mirage du « tout, tout de suite » : « L’amour a besoin de temps disponible et gratuit, qui fait passer d’autres choses au second plan. Il faut du temps pour dialoguer, pour s’embrasser sans hâte, pour partager des projets, pour s’écouter, pour se regarder, pour se valoriser, pour renforcer la relation. Parfois le problème, c’est le rythme frénétique de la société, ou les horaires ».

Il insiste sur la qualité des relations, de l’écoute de l’autre lorsqu’il ou elle partage des peines cachées, des souffrances intérieures, des incompréhensions. Problème de la communication qui fait que souvent, on entend, mais on n’écoute pas ! « Nous partageons uniquement un espace physique mais sans nous prêter attention mutuellement » nous dit le Pape François. Entre mari et femme, entre parents et enfants, quel cœur à cœur nous relie, pour que chaque membre de la famille grandisse et s’épanouisse ?

Il rappelle également à sa façon ce que déclare le Psaume 127 : « Si le Seigneur ne bâtit la maison, en vain peinent les bâtisseurs ; si le Seigneur ne garde la ville, en vain la garde veille ». Ainsi, écrit-il, «  il faut encourager chacun des conjoints à avoir des moments de prière dans la solitude face à Dieu, car chacun a ses croix secrètes. Pourquoi ne pas dire à Dieu ce qui perturbe le cœur, ou lui demander la force de guérir les blessures personnelles, et implorer la lumière nécessaire pour pouvoir répondre à son propre engagement ? »

            Ne nous décourageons pas, et reprenons notre route pour que nos familles soient un peu plus chaque jour de « saintes familles ». C’est la grâce que je vous souhaite en ce début d’année.

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

SYMPATHIE ET RECONNAISSANCE Décès de John DOOM

JohndoomAvec la mort de John Taroa Doom, la Polynésie a perdu un homme qui s’est illustré dans bien des domaines. Les media ont rappelé les différents secteurs où il a œuvré avec beaucoup de sagesse, de courage et de compétence, nous ne voulons pas revenir sur tous les aspects de son œuvre et seulement exprimer notre reconnaissance pour ce qu’il a été  et ce qu’il a fait en tant que Chrétien.

John Doom a toujours été conduit par sa foi chrétienne. Il aimait son Eglise protestante et il l’a servi avec fidélité. Simple diacre, il s’est vu confier des responsabilités importantes pour lesquelles il a sacrifié sa vie professionnelle. Il a été, suivant les époques, Secrétaire Général, Trésorier, Directeur de l’Ecole Pastorale, sans parler des services de toutes sortes qu’il a assumé.

Mais il a toujours gardé un esprit œcuménique. Fils d’une mère adventiste et d’un père protestant, il a appris très tôt que dans chaque dénomination, il y a des hommes et des femmes de foi et que chaque Eglise conserve d’authentiques valeurs chrétiennes.

Il a donc agi dans l’œcuménisme, d’abord dans le Pacifique, dans la Conférence des Eglises du Pacifique, puis ensuite et pendant 10 ans au niveau international, à Genève, au siège de la Conférence Mondiale des Eglises. Il y a rencontré de nombreuses personnalités protestantes, catholiques et orthodoxes dont certaines sont devenus ses amis.

Au temps du Président Samuel Raapoto, il a été, avec Monseigneur Michel les promoteurs d’un rapprochement des Eglise Catholiques et Protestantes à Tahiti, qui a permis la reconnaissance réciproque des baptêmes conférés dans les deux Eglises.

Puisse l’exemple de John Doom nous aider à être des Chrétiens engagés dans notre Eglise et dans le monde. Nous présentons aux enfants de John Doom, à ses petits-enfants et arrière-petits-enfants ainsi qu’à ses frères et sœurs et toute la famille, notre respectueuse sympathie. Notre pensée va aussi à l’Eglise protestante de Polynésie qui perd un grand serviteur

Agenda décembre 2016 / janvier 2017

eveche15w.jpg

Agenda du Père Moana Tevaearai
Père Moana est à Takume jusqu’au 29 décembre.

Agenda du Père Abraham Meitai
Père Abraham est en visite pastorale à Makemo jusqu’au 29 décembre.

Agenda du Père Denis Bertin
Père Denis est à Rikitea jusqu’au 31 décembre.

Agenda du Père Léon Lemouzy
Père Léon est en visite pastorale à Hikueru jusqu’au 05 janvier ; puis du 05 au 12 janvier à Hao et Amanu.

Agenda du Diacre Patrice Terooatea
Diacre Patrice est en visite pastorale à Katiu jusqu’au 04 janvier.

Agenda du Diacre Rémy Anania
Diacre Rémy est à Hikueru et Marokau jusqu’au 05 janvier.

Campagne du Tenari a te Atua Remerciements

Mgr cottanceauA l’heure où se termine notre campagne officielle du Tenari a te Atua 2016, je me tourne vers vous tous, qui avez participé activement à cette démarche de soutien de notre diocèse. A ce jour, la campagne commencée au 17 septembre 2016 a rapporté, au 27 décembre, la somme de 27 723 526 francs !

Merci aux 1 888 donateurs qui se sont manifestés dans tout le diocèse … Merci aux équipes de laïcs qui ont assuré le bon déroulement de cette campagne, aux diacres et aux prêtres qui ont su informer et motiver.

Je tiens à remercier d’avance tous ceux qui ne se sont pas encore manifestés jusqu’à ce jour pour de multiples raisons, mais qui le feront dans les prochaines semaines, voire les prochains mois ! L’évêché est toujours prêt à accueillir vos dons « Tenari a te Atua ».

Mauruuru e mauruuru roa !

Mgr Jean-Pierre

Comité Diocésain du Renouveau Charismatique voeux et jubilé d'or

RenouveaucharismatiqueVœux du Comité Diocésain

Les membres du Comité Diocésain du Renouveau rendent grâce au Seigneur d’avoir suscité un nouvel archevêque pour notre diocèse. Ils adressent à Mgr Jean-Pierre toutes leurs félicitations et l’assurent du soutien de la prière de tous les membres des groupes, communautés et fraternités du Renouveau.
Joyeux Noël, heureuse et sainte année 2017 à toutes et tous.

Préparation du Jubilé d’Or du Renouveau Charismatique Catholique :
REUNION DE TOUS LES BERGERS ET PRETRES LIES AU RENOUVEAU

Pour répondre à la demande de Sa Sainteté François, avec l’accord de notre archevêque, tous les bergers des groupes, communautés, fraternités du Renouveau du diocèse de Papeete, ainsi que les prêtres concernés, sont invités à une réunion importante pour préparer le Jubilé d’Or :
Samedi 7 janvier 2017 de 8h30 à 11h15 à la paroisse Sainte Thérèse (Taunoa).

La présence de toutes et tous est indispensable. A cette occasion nous accueillerons notre nouvel archevêque.

CELEBRATION DU JUBILE D’OR A ROME et PELERINAGE

Avec l’accord de notre archevêque Mgr Jean-Pierre, pour répondre à l’invitation du pape François, un groupe de pèlerins représentera notre diocèse à Rome pour célébrer le Jubilé d’Or du Renouveau Charismatique Catholique : du 31 mai au 04 juin 2017.
Le séjour se prolongera par un pèlerinage du 05 juin au 16 juin 2017
(Assise, Pise, Arenzano, La Sainte Baume, Lourdes, Rocamadour, Nevers, Paris).
Il reste encore quelques places : pour les renseignements s’adresser au Diacre Pierre Anceaux (87 32 88 96 ou 87 70 83 74).

Secours Catholique congés

Secours cathoLe Secours Catholique informe de sa fermeture à compter du 23 décembre. La réouverture se fera le lundi 09 janvier.

Par la même occasion, toute l’équipe du Secours Catholique présente à toutes les familles leurs meilleurs vœux pour ce Noël et une Sainte Année 2017.

Te Mahana o te Fatu décembre 2016

Temanaotefatu dec 2016Te Mahana O Te Fatu vous propose de revivre en compagnie de Teura et du CDPJ les 4 jours de pèlerinage à l'occasion de la clôture du jubilé de la miséricorde. Un temps fort plébiscité par les jeunes. Pour notre dernière émission de l'année seront également diffusés les vœux de notre archevêque. Sur Polynésie 1ère à 7h30 - images et réalisation Georges Daviles-Estines.

Voir la vidéo