A LA UNE

Coin de la liturgie et des fêtes  / A

 Du 27 novembre 2016
au 25 décembre 2016

Avent / Noël

Diaporama / vidéo

Diacres en Polynésie

 

Diaconatpermanent

En marge de l'actualité

informations récentes 

Cottanceau jean pierre 2015 Cottanceau jean pierre 2015   Seminairendpentecote eveche15w.jpg denier200.jpg

Les attitudes de l'Avent

Regard sur l'année jubilaire  

Session de formation sur le mariage

Nominations

FAIRE UN DON

TenariatuaTENARI A TE ATUA

Rappel : La campagne en paroisse s’achèvera le 16 décembre prochain.

« Dieu aime qui donne avec joie »

LES ATTITUDES DE L’AVENT

Cottanceau jean pierre 2015Avec l’Avent, comme chaque année, c’est Noël qui se prépare. Les décorations de Noël ont déjà fait leur apparition, les lumières dans les vitrines, les jouets sur les étalages… Et comme une fête se prépare à l’avance, les uns et les autres s’activent : le menu du réveillon, les cadeaux à offrir, la décoration de la maison. Tout cela prend du temps et… coûte de l’argent.

Il faut bien le constater, la fête a pris une tournure très commerciale. Les familles doivent économiser parfois longtemps à l’avance. Mais derrière cela, il y a après tout le plaisir d’offrir et de rendre heureux, il y a la joie de se retrouver en famille ou entre amis pour vivre un beau moment autour d’une bonne table, il y a les éclats de sourire des enfants au moment de découvrir leurs cadeaux.

Ceci montre qu’en marche vers Noël nous pouvons communier tous ensemble à une même joie. Se réjouir est d’ailleurs l’une des grandes attitudes spirituelles de l’Avent. Dans une homélie toute récente, le pape François n’a pas manqué de le rappeler : le cheminement de l’Avent doit se vivre « exultant de joie ».

Avec cette effervescence générale, les vrais motifs de la joie de Noël risquent pourtant de passer au second plan. S’il y a tant de quoi se réjouir, n’est-ce pas avant tout parce que le Seigneur vient ? Prenons garde, à cause de nos préoccupations, de ne point refaire comme ce qui s’est produit à Bethléem : « Il n’y avait plus de place pour Marie, Joseph et l’enfant dans l’auberge » (Lc 2,7).

Noël est la fête de la rencontre avec le Seigneur qui vient, et l’Avent un temps pour s’y préparer de manière active. À vrai dire, Dieu non plus ne reste pas immobile, lui aussi chemine vers nous. Pour un pas que nous faisons, le Seigneur en fait dix ! Et au bout du compte, « il y aura une surprise parce qu’Il est le Seigneur des surprises » (pape François).

+ Père Jean-Pierre COTTANCEAU

Nominations novembre 2016

PereatoPère Noël NOHOTEMOREA
Père Noël est nommé curé des paroisses de :
- Cœur Immaculé de Marie de TARAVAO ;
- ND de Paix de Tautira et sa dépendance de la chapelle du Rosaire au FENUA AIHERE ;
- Saint-Jean-l’Evangéliste de TOAHOTU ;
- Sainte-Thérèse de VAIRAO.

Il garde également sa fonction de curé des paroisses de :
- Saint-Dominique de FANGATAU ;
- Saint-Athanase de FAKAHINA ;
- Sainte-Jeanne-d’Arc de PUKAPUKA.
on lieu de résidence sera le presbytère de Taravao. Cette nomination prend effet le 01 décembre 2016.

PerebrunomaiPère Bruno MAI
Suite à la fin de fonction du Père Lucien LAW à Kaukura, Aratika et Apataki,
le Père Bruno MAI, vicaire à MNTH, est nommé en ouvre curé des paroisses de :
- Saint-Jean-Baptiste de KAUKURA ;
- Saint-Philippe de APATAKI et sa dépendance, l’église Saint-Antoine de Arutua.
Cette nomination prend effet le 01 décembre 2016.

Agenda décembre 2016

eveche15w.jpgAgenda du Père Jean Pierre Cottanceau
Père Jean Pierre se rendra à TUBUAI du 02 au 07 décembre pour la célébration de la Confirmation.

Agenda du Père Joël Aumeran
Père Joël se rendra en visite pastorale à Rurutu du 07 au 12 décembre ; puis à Tubuai du 12 au 19 décembre.

 

Monastère Sainte Claire vœux solennels de sœur Marie-Thérèse

SrmariethereseDimanche 20 novembre, à 18h, au monastère d’Outumaoro, sœur Marie-Thérèse (Mareva WINKELSTROETER) a prononcé ses vœux solennels dans l’Ordre de Sainte-Claire. Célébration qui a été présidée par le Père Jean-Pierre COTTANCEAU, Administrateur Apostolique de l’Archidiocèse.

Voir la vidéo

Session de formation sur « LE MARIAGE »

SeminairendpentecoteL’Officialité Diocésaine donnera une session de formation sur LE MARIAGE, celle-ci se déroulera au Grand Séminaire ND de la Pentecôte du lundi 12 au samedi 17 décembre. (du lundi au vendredi de 18h à 20h et le samedi de 8h30 à 11h30).

Une participation financière de 5 000 frs sera demandée.
Vous pouvez vous inscrire dès à présent auprès de Tehani au 40 50 23 58 ou par courriel à archeveche@catholic.pf
Un complément d’information sera donné prochainement.

Retraite de Noël 2016 animée par le Père Jean-Marc MICAS

PjeanpierremicasThème de la retraite : « Je suis venu pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance (Jean 10/10) ».
Les Frères de Ploërmel organisent leur retraite annuelle au centre de Tibériade (Toahotu) du dimanche  25 décembre 2016  (accueil à partir de 17h) au samedi 31 décembre 2016 (après le repas de midi).
La retraite sera animée par le Père Jean-Marc MICAS, provincial de la congrégation des Sulpiciens. Père Jean-Marc a déjà animé une retraite à Tahiti pour les grands séminaristes il y a deux ans.
Cette retraite se déroule en silence même si quelques temps de partage seront organisés en soirée pour les volontaires. Un livret est fourni sur place pour la participation aux offices.
Cette retraite est ouverte aux prêtres, religieux, religieuses et laïcs dans la mesure des places disponibles en chambre individuelle.
Le prix de la retraite globale (6 jours) est de 20 000 F pour l’hébergement et la restauration.
En cas de nécessité, il est possible de ne participer qu’à une partie de la retraite, mais la durée minimale doit être de deux jours pleins. Dans le cas d’une participation partielle à la retraite, le prix d’une journée est fixé à 4 000 F.
Pour s’inscrire : prendre contact avec Frère Henri ALANOU, le Visiteur des Frères de Ploërmel en Polynésie par téléphone (VINI : 87 22 53 25) ou par mail :
henriala@sth.ddec.edu.pf
Prévoir : une bible, de quoi écrire, des draps, coussins, nécessaire de toilette, parapluie (il peut pleuvoir) et produits contre les moustiques.

Collège-Lycée La Mennais décembre 2016

CollegelamennaisSamedi 03 décembre 2016
Messe à 18h à Maria no te Hau. Ce sera la 1ère étape pour 122 jeunes du CLM qui se préparent à un sacrement. Merci pour la présence des familles et de la communauté éducative.

Service Diocésain des Vocations Tournée paroissiale

sdv.jpgSamedi 3 décembre de 8h à 16h, le SDV organise une journée de rencontre à la paroisse de St Jean l'Evangéliste de Toahotu avec les jeunes, les confirmands, les servants d'autel et les parents des paroisses de St Jean l'Evangéliste et de Ste Thérèse de Vairao.

Foyer Jean XXIII Remerciements

attente-photos.jpgLe Foyer Jean XXIII, sa responsable Mme Lina MERVIN, le frère Yvon DENIAUD ainsi que les jeunes du Foyer tiennent à remercier chaleureusement la paroisse sainte-Trinité pour l'accueil, le Curé, Père Léon et le diacre Rémy ainsi que les relais vocationnels Germain et Berta pour la rencontre avec les servants d'autel et les parents, qui s'est déroulé le dimanche 27 novembre 2016. Merci à tous pour votre soutien et votre aide.

Fraternité Ephata retraite 09, 10 et 11 décembre 2016

fratephataLa Fraternité animera une retraite les 09, 10 et 11 décembre à Tibériade.
Le thème : « L’Esprit-Saint nous conduira à la Vérité toute entière. »
Le cœur de tout homme, est habité par un grand désir : vivre !
Quelle est la Vie à laquelle nous aspirons ? Qui peut la combler ? Où conduit-elle ? A toutes ces interrogations, Dieu nous répond en son Fils, Jésus-Christ. Pour que tout homme comprenne que Jésus, « prend chair de notre chair », pour nous révéler la Vie à laquelle nous aspirons de tout notre être, « Dieu a répandu son Esprit sur toute chair. » (Ac 2, 17).
Inscriptions auprès de Rosina : 87 26 12 00 ou par courriel : fraternitephata@yahoo.fr ou auprès de Brigitte : 87 72 37 61 ou encore Jasmine : 87 70 69 21.
Le prix du week-end : 3 500 frs

Radio Maria no te Hau du 5 au 9 décembre

logo-rmnth.pngRadio Maria no te Hau diffusera sur ses ondes les enseignements suivants :
Lundi 05 décembre : « Espérer contre toute espérance » par Sœur Monique-Marie ;
Mardi 06 décembre : « Vivre la messe avec Marie » par Père Jean PLIYA ;
Mercredi 07 décembre : « Que faire quand l’épreuve frappe à la porte » par Sœur Emmanuel ;
Jeudi 08 décembre : « L’Immaculée Conception » par Père Hubert LAGACE ;
Vendredi 09 décembre : « Pêcheur à haut potentiel spirituel » par Timothée BERTHON.

Emission Enfantine 7.12.2016

Emissionenfantine 2016L’émission du mercredi 07 décembre aura pour thème « L’Immaculée Conception ».

REGARD SUR L’ANNEE JUBILAIRE

 Cottanceau jean pierre 2015           Alors que se termine l’année jubilaire de la Miséricorde voulue par le Pape François, il est bon de jeter un regard rétrospectif sur les fruits que ce temps fort de l’Eglise a fait mûrir dans notre diocèse. Le premier de ces fruits fut la mobilisation des fidèles pour vivre le passage de la porte sainte comme une démarche de conversion et de foi. De nombreux fidèles,  de nombreuses paroisses, mouvements, groupes de catéchèse et de jeunes et jusqu’à certaines communautés des îles hors de Tahiti ont vécu cette démarche comme un signe de leur désir de se laisser interpeller dans leur vie Chrétienne non seulement de façon individuelle, mais surtout en communauté. Vivre ensemble une telle démarche ne peut que contribuer à rapprocher les fidèles et faire grandir chez chacun la conscience d’appartenir à un peuple de croyants. Un grand merci doit être exprimé ici aux Eglises de Maria No Te Hau et de Taravao et à leurs équipes de prêtres et de laïcs pour l’accueil et le service qu’ils ont rendu pendant cette année jubilaire. Le second fruit fut les nombreuses démarches de réconciliation vécues par beaucoup grâce à l’accueil du sacrement du pardon mais aussi par le pardon donné et reçu au sein même des relations humaines, dans les couples, les familles, entre frères et sœurs ; beaucoup se sont réconciliés, témoignant ainsi de leur accueil de cette miséricorde que Dieu accorde à ceux qui le lui demandent. Un troisième fruit fut la participation de nombreux fidèles aux conférences, enseignements, retraites, visant à expliquer, faire découvrir la réalité de la miséricorde de Dieu, notamment à travers des commentaires de la Parole de Dieu. Nul doute que tous ces efforts de formation auront permis à beaucoup de mieux saisir le véritable visage de ce Dieu qui nous aime au-delà de nos faiblesses et que le Christ nous a révélé par sa vie et sa mort sur la croix. Autre fruit, lié à ce qui précède : le retour de bien des enfants prodigues vers la maison du Père. Ce fut en effet pour certains la redécouverte de la personne de Jésus Christ qu’ils avaient laissé de côté, redécouverte s’accompagnant souvent d’un retour à la pratique de l’Eucharistie dominicale dans leur paroisse et d’une authentique charité. Autre fruit, ce fut l’accueil de personnes d’autres confessions dans cette démarche d’approche du mystère d’amour de Dieu, dans le respect des différences et l’ouverture à la bienveillance de Dieu envers tous ceux qui cherchent la vérité. Enfin, signalons les « actes de miséricorde » accomplis à l’égard de ceux qui souffrent de solitude, de pauvreté, de maladie : « J’avais faim et vous m’avez donné à manger… » Ces actions ont été menées au niveau individuel, certes, mais aussi par des groupes, des paroisses, des mouvements qui entendaient ainsi concrétiser leur désir d’être miséricordieux « comme le Père ».

            Des regrets et des souhaits ? Peut-être nos communautés Chrétiennes auraient-elles pu faire davantage pour se rendre plus proches et plus accueillantes envers ceux et celles qui souffrent de situations qui les tiennent comme « à l’écart » de l’Eglise. La miséricorde de Dieu va bien au-delà des limites posées par la loi. Dans sa lettre apostolique à l’occasion de la clôture du jubilé de la miséricorde, le Pape François écrit : « La miséricorde ne peut être une parenthèse dans la vie de l’Église, mais elle en constitue l’existence même, qui rend manifeste et tangible la vérité profonde de l’Évangile. Tout se révèle dans la miséricorde ; tout se résout dans l’amour miséricordieux du Père…Au centre, il n’y a pas la loi ni la justice de la loi, mais l’amour de Dieu qui sait lire dans le cœur de chacun, pour en saisir le désir le plus caché, et qui doit avoir le primat sur tout ». Mais il est toujours temps de relever ce défi !

Pour conclure, laissons la parole à notre Pape : « À l’heure où s’achève ce Jubilé, il est temps de regarder en avant et de comprendre comment continuer avec fidélité, joie et enthousiasme, à faire l’expérience de la richesse de la miséricorde divine. Nos communautés pourront rester vivantes et dynamiques dans la mission de nouvelle évangélisation dans la mesure où la « conversion pastorale » que nous sommes appelés à vivre sera imprégnée chaque jour de la force rénovatrice de la miséricorde. Ne mettons pas de limites à son action ; n’attristons pas l’Esprit qui indique toujours des chemins nouveaux pour annoncer à tous l’Évangile du salut »      

                 + Père Jean-Pierre COTTANCEAU

S.O.S. Haïti

SoshaitimatthewPère Jean-Pierre COTTANCEAU, remercie tous les fidèles donateurs qui ont contribué à la récolte en faveur de nos frères et sœurs de Haïti, qui a rapporté 553 775 francs, envoyé au Secours Catholique Caritas-France.

Centre de Retraite TIBERIADE décembre 2016

tiberiade-1.jpgTous les responsables de groupes ou leur représentant, désirant animer des retraites au Centre diocésain de Tibériade sont invités à la réunion d’information du jeudi 1er décembre 2016 à 16h30 à l'archevêché.

Lors de cette réunion sera fixé le calendrier pour le premier semestre 2017.

Service Diocésain des Vocations Remerciements

sdv.jpgDans le cadre de la pastorale des vocations de cette année, le SDV effectue des tournées paroissiales sur le secteur de la Presqu'île. Une journée de rencontre s'est tenue à la paroisse de MNTH de Tautira le samedi 8 octobre et une autre journée le samedi 19 novembre à la paroisse du Coeur Immaculé de Marie de Taravao. Deux belles journées durant lesquelles, le SDV a pu rencontrer les confirmands, les servants d'autel, les jeunes, les parents et les fidèles de ces deux paroisses. Des temps joyeux de prière, de témoignages, de partages et d'activités ont ponctué ces deux journées qui se sont clôturées par la messe.

Aussi, pour tout ce qui s'est vécu, le SDV tient à remercier chaleureusement :
- le Père Gilbert NOHOTEMOREA, administrateur de ces paroisses pour son accueil et son soutien ;
- les relais vocationnels pour leur engagement et dévouement ;
- les parents pour leur présence ;
- les catéchistes et responsables des servants d'autel pour leur aide précieuse ;
- les bienfaiteurs pour tous les dons pour les repas ;
- les paroissiens pour leur accueil.
Un remerciement particulier aux confirmands, servants d'autel, jeunes pour leur participation active à ces journées de rencontre ! Que le Seigneur continue son œuvre dans le cœur des jeunes qui entendent son appel à le suivre dans la vie sacerdotale ou religieuse, afin qu'à l'instar de Samuel, ces derniers puissent répondre « Me voici Seigneur ! »

Tournée paroissiale

Samedi 3 décembre de 8h à 16h, le SDV organise une journée de rencontre à la paroisse de St Jean l'Evangéliste de Toahotu avec les jeunes, les confirmands, les servants d'autel et les parents des paroisses de St Jean l'Evangéliste et de Ste Thérèse de Vairao.

Te Mahana o te Fatu 26 novembre 2016 diacre en Polynésie

DiaconatpermanentCe samedi 26 novembre, Polynésie 1ère diffusera à 7h30 l’émission « Te Mahana o te Fatu ». La Polynésie est l'un des premiers territoires dans le Pacifique à se doter du diaconat permanent. 40 ans après, Mgr Hubert Coppenrath et le diacre Médéric Bernardino, les premiers directeurs de l'école des diacres, nous livrent leurs réflexions sur cette institution devenue incontournable dans la pastorale du diocèse. Ils évoquent les débuts du diaconat, le rôle des épouses, la cohabitation avec les prêtres, le surmenage, la formation et le ressourcement.

Voir la vidéo

LOURDES, ASSEMBLEE DES EVEQUES

Cottanceau jean pierre 2015Du 4 au 9 Novembre avait lieu à Lourdes l’assemblée des évêques de France métropolitaine. Comme chaque année étaient invités les évêques d’outre-mer comme observateurs : Nlle Calédonie, Papeete, Wallis et Futuna, Guadeloupe, Martinique, Guyane, St Pierre et Miquelon avaient répondu à l’invitation. N’avaient pu se rendre à Lourdes Mayotte, la Réunion et les Marquises. A cette assemblée   participaient également le Nonce Apostolique pour la France, des représentants de divers pays (Islande représentant la conférence des évêques des pays Nordiques, Algérie représentant la conférence des évêques d’Afrique du Nord, Espagne, Italie, Allemagne, Royaume Uni, Croatie, Belgique, Pologne, Roumanie Hongrie et Irlande) et des représentants des Eglises Orthodoxes, Anglicane et de la Fédération Protestante de France.

Par la présence de tous ces représentants, l’Eglise de France entendait  situer sa réflexion dans une perspective d’Eglise plus universelle et ouverte à l’œcuménisme. Par les thèmes abordés, l’Assemblée des évêques voulait également s’ouvrir aux réalités concrètes vécues par la société : ainsi fut abordée en cette période électorale la question du rapport entre religion et politique : crise de la société française, mutations, attentes de cette société et perspectives d’avenir. Un temps fut consacré à une réflexion sur les attentats, avec une intervention des évêques de Nice et de Rouen, et à la question du rapport avec les Musulmans avec une intervention du cardinal Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Fut évoquée la situation d’Haïti suite au cyclone qui a dévasté une partie du pays. Plus en lien avec la transmission de la Foi, la question des vocations sacerdotales donna lieu à un forum autour de 4 points : la place de l’évêque dans l’éveil aux vocations, les lieux d’éveil aux vocations, vocation et famille et quelle figure du prêtre est mise en avant dans l’éveil aux vocations. Furent abordées également la question de la place des laïcs en mission ecclésiale et dans la structure ministérielle de l’Eglise et la situation de la catéchèse, confrontée à une baisse du nombre d’enfants et à la question du rapport « Prêtre – Catéchiste ». Un temps fut consacré aux JMJ (Journées mondiales de la jeunesse) de Varsovie et aux prochaines JMJ qui auront lieu à Panama.

L’un des moments forts fut la journée du Lundi 7, journée marquée par un jeûne et un temps de prière de repentance pour les scandales de pédophilie et d’abus sexuels qui ont eu lieu dans l’Eglise. Ce fut l’occasion de redire les moyens déployés par l’Eglise de France pour lutter contre ce fléau : priorité à l’écoute des victimes, accompagnement, meilleure collaboration avec la justice, ouverture de cellules d’écoute et d’un site internet « lutter contre la pédophilie », mise en place d’une cellule permanente de lutte contre la pédophilie regroupant évêques, religieux, psychologues, criminologues et experts juridiques. Un temps fut consacré à l’exhortation apostolique « Amoris laetitia » (« La joie de l’Amour ») et à ses implications pastorales, avec le témoignage de quelques diocèses.

            Cette liste n’est pas exhaustive mais permet de nous faire une idée des situations et des questions qui agitent l’Eglise en métropole. Elle manifeste la vitalité et l’ouverture que chaque Eglise locale doit avoir pour répondre aux défis de nos sociétés. Puisse notre Eglise diocésaine, nos communautés y trouver les pistes de réflexion et le souffle qui aideront à poursuivre notre route pour l’annonce de l’Evangile et le service de tous.

+ Père Jean-Pierre COTTANCEAU

Journée Nationale du Secours Catholique

Secours cathoMessage de Mgr Blaquart pour la Journée Nationale du Secours Catholique

La journée nationale du Secours catholique – Caritas France du 20 novembre a lieu cette année le jour où le pape François clôture l’année jubilaire en fermant la porte de la Miséricorde à St Pierre de Rome.

En lien avec les communautés chrétiennes, les membres du Secours catholique travaillent aux œuvres de Miséricorde que Dieu suscite, pour que tous puissent vivre dignement. Ce sont souvent des pauvres qui nous font découvrir le cœur miséricordieux du Père. Marqués par les épreuves, ils savent que Dieu leur a fait Miséricorde.

Le troisième dimanche de novembre est le rendez-vous annuel pour la collecte nationale du Secours catholique. En ces temps de grande précarisation pour beaucoup, celui-ci a besoin des dons de tous pour remplir sa mission d’aide et d’accompagnement des plus démunis. N’oublions pas aussi de donner aux personnes en précarité toute leur place et une vraie parole dans nos communautés, en vue d’une « Eglise pauvre pour les pauvres ». En tant que service d’Eglise, par son savoir-faire, reconnu par les pouvoirs publics, le Secours catholique veut y contribuer. Mais comme baptisé, tout membre de notre Eglise ne doit-il pas se sentir « secours catholique » ? Merci d’avance pour votre générosité.

+ Mgr Jacques Blaquart, évêque d’Orléans,

Jubilé des prisonniers

joelaumeran-1.jpgLe Jubilé des prisonniers a été célébré le samedi 05 novembre. Père Joël AUMERAN et toute l’équipe de l’Aumônerie remercie Père Gilbert NOHOTEMOREA, Père Léon LEMOUZY, l’équipe d’animation, d’être venu célébrer et animer les messes afin que les détenus puissent eux aussi vivre l’expérience Jubilaire de la Miséricorde.

Un merci particulier à la Direction et le personnel de l’établissement pénitentiaire qui a permis que ce Jubilé soit célébré.