A LA UNE

« JE N’AI PAS CACHE MA FACE DEVANT LES OUTRAGES »

Pere vetea docteur en droit 1Cette semaine voit la sortie dans les salles de cinéma d’un film documentaire sur le pape François. Le film est le produit du grand réalisateur allemand Wim Wenders. Admirateur du pontife, Wim Wenders a voulu rendre hommage « au courage d’un homme qui a la certitude d’avoir quelque chose d’important et d’urgent à dire » (La Croix, 12 sept. 2018).

De fait, au regard des tristes affaires qui défigurent l’Eglise, il apparaît urgent que le pape adresse une parole au monde catholique et surtout au-delà, et une parole qui ne passe pas par le filtre traditionnel des intermédiaires cléricaux. L’enjeu est de taille : redonner confiance en l’Eglise dont la crédibilité est clairement en souffrance.

Mais les sujets proprement ecclésiaux ne sont pas les seuls à accaparer. Dans un langage simple, les grandes inquiétudes de notre temps – écologie, immigration, pauvreté extrême, matérialisme, intolérance – sont abordées. Ces problématiques sont universelles. Les propos du pape s’adressent à tous, croyants ou non, de toute religion et de toute culture.

Pour souligner ce lien direct, le réalisateur a opté pour un tournage en gros plan face à la caméra, un procédé visuel donnant en plus l’impression que le pape regarde le spectateur dans les yeux et s’adresse à lui personnellement. Sera-ce suffisant ? Sur l’écran, les attitudes du pontife, tantôt joyeux tantôt sévère, sans artifice, montrent au moins la sincérité d’un homme profondément décidé à corriger et réformer.

La première lecture de ce dimanche reproduit la grande plainte du prophète Isaïe persécuté par des ennemis : « Le Seigneur m’a ouvert l’oreille et moi je ne me suis pas révolté. J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient (…). Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats » (Isaïe 50, 5-9a). Que ce visage-là, d’un homme de Dieu face caméra, souvent déformé par les blessures, nous remémore à tous la réalité de notre appartenance au Christ. Et quand il rayonne de confiance et de foi, qu’il redonne force pour croire et témoigner.

B.V.

Agenda août septembre 2018

eveche15w.jpg

Agenda de Monseigneur Jean Pierre
… qui est à Rome jusqu’au 27 septembre.

Agenda du Père Joel Aumeran
… se rendra en visite à Raroia du 27 septembre au 04 octobre.

Agenda du Père Ferry Tobe
… qui est à Rome jusqu’au 17 octobre 2018.

Agenda du Père Dominique Vallon
… qui est en France jusqu’au 29 septembre.

Agenda du Diacre Reynald Jamet
… qui rendra visite à ses îles de Nukutavake, Vahitahi, Vairaatea jusqu’au 15 octobre.

Messe dans la « Forme Extraordinaire » selon le Rite Romain
Les prochaines célébrations dans « la forme extraordinaire » auront lieu en la chapelle militaire Saint-Louis à Arue à 8h :

- Dimanche 16 septembre ;
- Dimanche 07 octobre ;

AFC fête des famille 2018

Afc2018Dimanche 7 octobre 2018 : Fête des Familles !
De nos jours, nous fêtons volontiers les mères, les pères, les voisins… Comment ne pas fêter la famille ?

Parmi les photos de la Fête des Familles, la 2e est la nôtre, plage de Temae, Moorea

Pourquoi une Fête des Familles ?
- c’est tout d’abord l’envie de mettre la famille à l’honneur, de la célébrer et de la remercier.
- afin que chacun prenne conscience de l’importance de la famille comme lieu d‘épanouissement pour toute personne humaine, dans un esprit de fête.
- parce que chaque famille a ses défis, et pour vous permettre de vivre des moments de joie et de partage avec vos proches, dans une ambiance festive !
- à cause du thème « Parents, on croit en vous ! » qui valorise les pères et mères dans leur rôle de premiers et principaux éducateurs de leurs enfants.
- pour sa vocation à être le premier événement manifestant solidarité et cohésion sociale fondée sur la famille, avec toutes les familles.

Une Fête des Familles où ? À la grande plage publique ROHOTU de Paea
Animation musicale et jeux divers, programme détaillé dans le prochain Semeur.
Renouvelée chaque année le premier dimanche d’octobre, et pour la 14e fois, plus de 50 AFC réparties dans une trentaine de villes (en France et Outre-mer) choisissent de vivre ce temps fort !
Programme des activités de la journée enfants dans le prochain Semeur, qui réservera beaucoup de surprises pour parents et enfants.
Venez en famille et invitez vos familles amies à la Fête des Familles dimanche 7 octobre, plage ROHOTU de Paea.

 Suite de l'article: la rencontre des familles à Dublin 

Comité Diocésain du Renouveau Charismatique Dimanche 16 septembre

RenouveaucharismatiqueDimanche 16 septembre à 17h30 à la paroisse Saint-Paul de Mahina : une messe de louange suivie de la prière des malades et d’une prière des frères, animée par les cinq groupes de prière charismatique du secteur Est de Tahiti, sont proposées par le Père Joël AUMERAN, curé du secteur. Bienvenue à toutes celles et tous ceux qui souhaitent venir. Soirée de prière ouverte à tout le monde. Le thème de la soirée est : « La joie de la guérison ».

Radio Maria no te Hau du 17 au 21 septembre 2018

logo-rmnth.pngRadio Maria no te Hau diffusera sur ses ondes les enseignements suivants :
> Lundi 17 septembre : « Blessure et guérison du couple et de la famille » par Cardinal Danneels ;
> Mardi 18 septembre : « Qu'est ce qu'on attend pour être heureux » par Yves Boulvin ;
> Mercredi 19 septembre : « La foi, lumière de ma vie » par P. Jacques Philippe ;
> Jeudi 20 septembre : « Sortir de l'attachement au péché » par P Louis Pelletier ;
> Vendredi 21 septembre : « Je suis l'enfant aimé » du Père par P Joël Pralong.

Centre Diocésain de Retraites Tiberiade Septembre 2018

Tiberiade

> 14-15-16 septembre : Retraite pour tous du Rosaire Vivant

> 17-18 septembre : Récollection du CLM

> 21-22-23 : Retraite pour tous (Te Pane Ora et Père Bruno MAI)

> du 23 ap.midi - 26 ap.midi : Développement personnel

> 28-29-30 septembre : Retraite du Te Vai Ora pour Femmes en Français

 

« ACCUEILLEZ AVEC DOUCEUR LA PAROLE SEMEE EN VOUS »

MessejeunesDimanche dernier à 18 heures à la paroisse Sainte-Thérèse a été célébrée la première « messe des jeunes » de l’année pastorale 2018-2019 sous l’égide du Comité Diocésain de la Pastorale des Jeunes et de son aumônier le père Sergio TEFAU.

Monseigneur Jean-Pierre COTTANCEAU a fixé parmi les grandes orientations de son épiscopat celle de renforcer la pastorale des jeunes dans le diocèse. Un tiers de l’aumône des Carêmes 2017 et 2018 a été consacré par exemple au soutien financier des organismes de formation des jeunes.

Monseigneur a proposé également de mettre en place une « messe des jeunes ». Le Conseil presbytéral, organe représentatif du Presbyterium, a validé cette proposition à l’unanimité. Au premier semestre de l’année 2018, deux « messes des jeunes » ont pu être organisées, la première à Sainte-Thérèse, la seconde à la paroisse Christ-Roi. L’idée était de faire « un tour de l’île » des célébrations dans les paroisses.

Pour cette nouvelle année pastorale 2018-2019, Monseigneur et son Conseil presbytéral ont décidé de modifier la manière de faire. Désormais, la « messe des jeunes » se tient sauf exception tous les premiers dimanches du mois à 18 heures. Avec l’accord du père Sergio, la paroisse Sainte-Thérèse a été choisie comme lieu habituel de célébration.

Cela a l’avantage de donner un point de repère fixe pour le lieu et le jour. Qu’il appartienne à un groupe paroissial, qu’il chemine en famille ou individuellement, qu’il soit de confession catholique ou autre, tout jeune sait désormais qu’une célébration spéciale se tient chaque mois à la paroisse Sainte-Thérèse.

Rappelons ici que pour l’Eglise – en s’appuyant notamment sur l’Instrument de travail publié par le Saint-Siège pour le prochain « Synode des évêques sur les jeunes, la foi, le discernement et la vocation » - la catégorie de « jeune » désigne les personnes se situant dans la tranche d’âge des 16 à 29 ans. Les personnes ayant des âges inférieurs ou supérieurs ne sont pas évidemment exclues de cette messe. Toutefois, ce n’est ni une messe pour enfants ou jeunes adolescents, ni une messe paroissiale classique pour tous.

Pour cette première célébration, le thème qui a été choisi est tiré de la seconde lettre de saint Jacques : « Accueillez avec douceur la parole semée en vous ». Le verset indique que la Parole de Dieu a déjà été semée dans le cœur des chrétiens grâce au baptême. Reste pourtant à se mettre à son écoute, à l’accueillir sincèrement pour pouvoir agir et donner du fruit.

Le pape François mise beaucoup sur les jeunes pour renouveler le visage de l’Eglise. Le prochain Synode des évêques sur les jeunes en témoigne. Pour notre Eglise locale, la prochaine étape est la tenue d’un « mini synode » organisé par le CDPJ. Que les jeunes puissent avoir le goût et le désir de mettre leurs qualités et leurs talents au service de l’Évangile !

 
   

B.V

Agenda août septembre 2018

eveche15w.jpg

Agenda de Monseigneur Jean Pierre
 qui est à Rome du 27 août au 27 septembre.
Monseigneur Jean Pierre, actuellement à Rome, présentera le Diocèse de Papeete, ses fidèles et toutes les îles, ce samedi matin lors de la messe et sera suivi de l’audience avec le St Père au Vatican...

Agenda du Père Ferry Tobe
 qui est à Rome jusqu’au 17 octobre 2018.

Agenda du Père Dominique Vallon
qui est en France jusqu’au 29 septembre.

Agenda du Diacre Reynald Jamet
qui rendra visite à ses îles de Nukutavake, Vahitahi, Vairaatea jusqu’au 15 octobre.

St Joseph de Faaa Horaire à partir de Septembre 2018

eglise-faaa-4.jpgA compter du 01 Septembre 2018, les messes de la semaine du Lundi à Vendredi ne seront célébrées qu’à 18h00 en l’église Saint Joseph de Fa’aa.
Dans le mois, le curé sera présent trois semaines dans la paroisse pour assurer les messes et la quatrième semaine il desservira ses îles.

Pour les messes dominicales en paroisse : Samedi soir à 18h00 en français  ;
Dimanche à 07h00 en tahitien ; à 10h00 en français.
Voici les dates où le curé desservira ses îles :
Du Mercredi 29 Août 2018 au mercredi 05 Septembre 2018 à Aratika au Tuamotu.
Du Jeudi 27 Septembre 2018 au jeudi 04 Octobre 2028 à Makemo au Tuamotu.
Du  Mercredi 24 Octobre 2018 au Mercredi 31 Octobre 2018 à Kauehi et Raraka au Tuamotu.
Il sera en congés hors du territoire du 26 Novembre 2018  au 08 Décembre 2018.

Comité Diocésain du Rosaire Vivant du 14 au 16 septembre 2018

Rosaire 1Le CDRV organise une retraite à Tibériade du 14 au 16 septembre 2018 sur le thème « O Marie, aide-nous à dire oui ».

Les prédicateurs seront Père Gilbert, les diacres Juanito, Gaspar et Joseph.

La participation est de 3 800 frs par retraitant.

Inscription auprès des responsables du Rosaire de chaque paroisse ou contacter le 40 85 21 39 (le mercredi de permanence) ou Emilia LENOIR au 87 74 90 54.

« NOTRE MONDE A BESOIN D’UNE RÉVOLUTION DE L’AMOUR ! »

Dublin2018Le pape François vient de clore le week-end dernier une visite de deux jours à Dublin en Irlande à l’occasion du 9e Rassemblement mondial des familles. Cette rencontre est organisée par le Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie tous les trois ans. La première initiative remonte à l’année 1994, date où les Nations-Unis avait décrété une « Année de la Famille ».

La rencontre débute par un congrès théologique-pastoral international et se termine par un week-end de festivités et de prières avec le pape. Le thème choisi pour cette année est : « L’Évangile de la famille : joie pour le monde ». Il s’inscrit dans la continuité de l’exhortation apostolique post-synodale Amoris Laetitia, « La joie de l’amour », de 2016.

L’un des grands enjeux de ce déplacement était de donner un coup d’accélérateur aux réformes dont l’Eglise a besoin. Depuis le début de son pontificat, François mise clairement sur les familles, les laïcs et les jeunes pour impulser un nouveau visage à l’Eglise.

Une révolution « par le bas » à rebours d’une institution connue pour enclencher des réformes par voie pyramidale depuis le sommet jusqu’à la base. Sa Lettre au Peuple de Dieu, publiée cette semaine et dans laquelle le pontife s’adresse directement aux les fidèles catholiques « pour éliminer ce fléau dans l’Eglise quel qu’en soit le coût » en est la preuve.

À Dublin, devant des milliers de fidèles, François a courageusement assumé les crimes commis par des membres de l’institution. Il a rencontré des victimes, adressé des demandes de pardon et réaffirmé son engagement pour « que soient prises des mesures vraiment évangéliques, justes et efficaces en réponse à cette trahison de la confiance ».

Lors de la messe de clôture, le pape a lancé ces mots aux fidèles : « Notre monde a besoin d’une révolution de l’amour ! Que cette révolution commence chez vous et dans vos familles ! » Que nos prières redoublent de ferveur pour le pape François, qu’il tienne bon au milieu des tribulations. Nos cœurs à tous ont grand besoin d’une révolution pour que l’amour ne soit plus jamais blessé

B.V.

(Photo par: Des McMahon - https://www.worldmeeting2018.ie/fr/About/About-WMOF2018)

Moorea

papetoai-2.jpgLe mardi 28 aout 2018, après les obsèques du P. Paul DAYDOU sscc à Pirae, le P. Tahiri a rejoint sa communauté sscc de Moorea où il est nommé supérieur, où l'attendent aussi ses frères P. René POUSSET, Econome de la communauté, le P. Nicolas JAKIMOWYCZ et le F. Hervé.

Il est aussi nommé curé de la paroisse de Moorea à compter du 27 aout 2018. Il commencera sa visite paroissiale par la communauté de Haapiti ce mercredi 29 août et le jeudi 30 août à la communauté de Papetoai.

Une nouvelle page de sa vie s'écrit aujourd'hui sur le grand livre de l'histoire de l'Eglise de Moorea.

Comité Diocésain de la Pastorale des Jeunes (CDPJ)

Cdpj 2Le CDPJ organise une messe pour les JEUNES ce dimanche 02 septembre à 18h en l’église Sainte-Thérèse.

Soyez les bienvenus.

Comité Diocésain du Renouveau Charismatique Remerciements

RenouveaucharismatiquePaix et joie frères et sœurs,

Au nom du Comité Diocésain du Renouveau Charismatique (CDRCC), nous remercions chaleureusement :

- tous les frères et sœurs des différents groupes du renouveau charismatique (RC) de Tahiti et des îles ainsi que tous les frères et sœurs qui ne sont pas du RC ou de confessions catholiques pour votre participation dans la joie et l'allégresse,
- tous les bergers (ères) des groupes RC pour les inscriptions,
- Père Norbert Holozet et Père Moana Tevaearai pour la célébration des messes,
- Tiatono Joseph Pahio et son équipe d’amour de Tibériade,
- les 6 prédicateurs : Tiatono Gaspar Mahaga, Bernard Teina, Tiatono William Tsing, Tiatono Donald Chavez, Père Bruno Mai (merci pour les confessions), Tiatono Juanito Burns,
- Tiatono Valselin Tavita pour la prière des malades,
- Espérance pour l'animation de feu, Temarii Teai pour la sonorisation,

- Encadrement :

* CDRCC
* Rachel Tuaiva et le groupe RC Eau Vive de St Etienne (St Louis)
* Eliza Van Bastolaer et le groupe RC de St Thomas l’apôtre (St Jean)
* Ingrid Viriamu et le groupe RC Te Rama Ora de Ste Anne (Réfectoire)

Communication :

* Rongonui Tchoung via Radio Maria No Te Hau
* Rodrigue Viriamu via le FB Te Rama Ora
Gloire au Dieu Trinitaire pour sa joie et son allégresse, les guérisons, les réconciliations, les délivrances qu'il a déversées sur son peuple. Merci pour l'unité et le soutien de prières !

Que Dieu vous bénisse abondamment !
Tiatono Juanito BURNS, Répondant diocésain

EGLISE ET PEDOPHILIE

 Mgr Cottanceau           A l’heure où l’Eglise est à nouveau éclaboussée par un scandale de pédophilie affectant gravement quelques diocèses des Etats Unis, nous ne pouvons que nous associer à la volonté du St Père de voir mise en œuvre cette politique de « tolérance zéro » qu’il demande à tous les responsables de l’Eglise. Rappelons ici ce que demande le document relatif à la formation des séminaristes publié en Décembre 2016. En voici le texte :

« Protection des mineurs et accompagnement des victimes de pédophilie :

N° 202. Ne pas admettre des personnes ayant été coupables, accompagner ceux qui ont été victimes, donner des cours sur la protection des mineurs

La plus grande attention devra être portée à la question de la protection des mineurs et des adultes vulnérables, en veillant avec soin à ce que ceux qui demandent l’admission dans un séminaire ou une maison de formation, ou qui déjà présentent leur demande pour recevoir le sacrement de l’Ordre, ne soient en aucune façon impliqués dans des délits ou des situations problématiques dans ce domaine.

Les formateurs devront assurer un accompagnement personnel, spécial et adapté, en faveur de ceux qui auraient subi des expériences douloureuses en la matière.

Dans le programme des formations initiale et permanente, il faut insérer des cours spécifiques ou des séminaires sur la protection des mineurs. Une information adéquate doit être donnée de façon adaptée avec une insistance particulière sur les possibilités d’exploitation ou de violence, comme, par exemple, la traite des mineurs, le travail des enfants, les abus sexuels sur les mineurs ou sur les adultes vulnérables.

Pour cela, il sera bon et profitable que la Conférence épiscopale ou l’évêque responsable du séminaire entre en contact avec la Commission pontificale pour la protection des mineurs, dont la mission spécifique est de « proposer [au Saint Père] les initiatives les plus opportunes pour la protection des mineurs et des adultes vulnérables, afin de réaliser- tout ce qui est possible pour assurer que des crimes comme ceux qui ont eu lieu ne se répètent plus dans l’Église. La Commission encouragera, avec la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, la responsabilité des Églises particulières pour la protection de tous les mineurs et des adultes vulnérables »

            Dans notre diocèse et celui des Marquises a été instituée une « commission interdiocésaine de recours en cas d’abus sexuel » (CIRCAS) chargée de recueillir les révélations directes par la victime présumée ou indirectes par un confident de la victime présumée d’atteintes physiques, psychiques ou matérielles commis dans le cadre des activités sociales, religieuses et d’enseignement animées, dirigées directement ou indirectement par les services des Evêchés de Polynésie Française.

            Enfin, la Conférence des évêques de France a publié un document : « lutter contre la pédophilie – repères pour les éducateurs », chargé d’éclairer, d’informer et de permettre une action efficace en accord avec les lois du pays.

            « Malheur à celui qui scandalise un seul de ces petits ! », nous dit le Seigneur Jésus. A tous, parents, familles, éducateurs, responsables en Eglise de faire front pour lutter contre ce danger.

+ Monseigneur Jean-Pierre COTTANCEAU

Groupe Ierusalema

RenouveaucharismatiqueLe mercredi 29 août 2018 le groupe de prière charismatique « Ierusalema » de la paroisse Maria no te Hau de Papeete, célèbre les 40 année de leur existence ; une célébration eucharistique sera célébré par Monseigneur Hubert à 19h30, suivi après de la prière pour les malades dirigée par le père Bruno Mai et d'un cocktail sur le parvis de l'église. A cette occasion, le groupe de soutien ainsi que le berger invitent tous les bergers des groupes de prière charismatique ainsi que leurs membres à venir fêter et louer ensemble le Seigneur.

Le groupe de soutien et le berger de « Ierusalema »

Aumônerie militaire FAPF – COMGEND – RSMA SAINT LOUIS,

eglise-arue-st-l-1.jpgMesse patronale et de rentrée
L’aumônerie militaire catholique en Polynésie Française célèbre son saint patron, Dimanche 26 août.
présidée par Monseigneur Jean Pierre COTTANCEAU à 10h à la chapelle du camp d’Arue
, suivie d’un apéritif convivial et d’un pique-nique familial tiré du sac.
Bienvenue à tous, Maeva e Manava.

Médaille du Mérite diocésain
Sur instance des aumôniers Bruno Cabanes-Bacou, Dominique Thépaut, Denis Bertin et par décision de Mgr Antoine de Romanet - évêque aux armées, Madame Annick PLOTON recevra, ce dimanche 26 août lors des célébrations patronales de l'aumônerie militaire en Polynésie française, la médaille du Mérite diocésain (Diocèse aux armées françaises) de st Louis (grade de chevalier) pour les nombreux services bénévoles rendus durant ces 10 dernières années.

VOUS AVEZ DIT « ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE » ?

Mgr Cottanceau            En cette période de rentrée scolaire, il n’est pas sans intérêt pour notre diocèse de rappeler la présence de l’Enseignement Catholique comme partenaire dans le projet d’éducation des enfants et des jeunes, partenaire à part entière aux côtés de tous ceux qui œuvrent à cette noble tâche. Reconnu par les pouvoirs publics, l’Enseignement Catholique ne présente de raison d’être que s’il apporte bel et bien, dans le déploiement de son projet chrétien d’éducation, une contribution particulière au système d’éducation en Polynésie. Si nos établissements scolaires se bornaient à faire la même chose que leurs homologues de l’enseignement public, et de la même manière qu’eux, alors ils seraient des établissements « privés », non des établissements catholiques. Nous pouvons donc nous demander sur quoi se fonde ce caractère propre qui définit la spécificité de l’Enseignement Catholique. La réponse se trouve d’abord dans la pensée de l’Eglise sur l’importance de l’école telle qu’elle a été exprimée lors du Concile Vatican II.

            Le Concile Vatican II en sa « déclaration sur l’Education Chrétienne » (n°5) nous dit : « Entre tous les moyens d’éducation, l’école revêt une importance particulière ; elle est spécialement, en vertu de sa mission, le lieu de développement assidu des facultés intellectuelles ; en même temps, elle exerce le jugement, elle introduit au patrimoine culturel hérité des générations passées, elle promeut le sens des valeurs, elle prépare à la vie professionnelle, elle fait naitre entre les élèves de caractère et d’origine sociale différents un esprit de camaraderie qui forme à la compréhension mutuelle. De plus, elle constitue comme un centre où se rencontrent pour partager les responsabilités de son fonctionnement et de son progrès, familles, maîtres, groupements de tous genres créés pour le développement de la vie culturelle, civique et religieuse, la société civile et enfin toute la communauté humaine. » Le texte du Concile poursuit en précisant que c’est par l’école catholique en particulier que la présence de l’Eglise se manifeste dans le domaine scolaire. Plus encore, par son caractère propre, l’école catholique se doit « de créer en ses établissements, une atmosphère animée d’un esprit évangélique de liberté et de charité, d’aider les adolescents à développer leur personnalité » (Déclaration du Concile sur l’éducation Chrétienne n°8). La création et la mise en place de ces établissements ne saurait en aucun cas être interprétée comme une décision de replis sur soi, de renfermement de l’Eglise dans un ghetto coupé de la réalité du monde. L’école Catholique ne peut être fidèle à sa mission et au Christ Jésus que si elle reste ouverte sur le monde, sur le progrès de la société. L’école catholique, appelée à accomplir la mission du peuple de Dieu doit servir ainsi au dialogue entre l’Eglise et la communauté humaine pour le bien de l’une et de l’autre.

Qu’en est-il aujourd’hui de ce caractère propre qui caractérise l’Enseignement Catholique ? Le secrétariat général de la conférence des évêques de France a publié en Février 2016 un document intitulé « Ré-enchanter l’école ». Ré-enchanter : non pas en agitant une baguette magique comme le ferait Merlin l’enchanteur, mais ré-enchanter comme « réunir », comme « réveiller », comme « révéler », comme restaurer le sens au cœur du quotidien, faire naitre tous les possibles en redonnant confiance en l’avenir et en notre capacité d’agir sur le réel.  Parmi les accents importants, il faut souligner celui qui invite l’Enseignement catholique à prendre davantage conscience « du besoin d’un élan partagé, d’un souffle rassembleur, d’un cap mobilisateurOui, le travail éducatif devient chaque jour un peu plus difficile en raison de toutes les crises et de toutes les fragilisations à l’œuvre dans notre société. Tout cela, les parents, les éducateurs, les professeurs et les chefs d’établissement le vivent au quotidien, sans avoir toujours le temps ni l’espace du partage et du ressourcement. Mais précisément, raison de plus pour oser rêver ! Pour lever les yeux, pour respirer, pour croire ensemble en l’avenir et pour le dessiner » (Ré-enchanter l’école » - Documents Episcopat n°2 – 2016 p.13). Les enjeux actuels sont de taille : éducation à l’intériorité et éveil à la dimension spirituelle ; prise en compte de l’altérité sous toutes ses formes ; formation morale et au sens de la responsabilité et de l’engagement ; pratiques pédagogiques propices à la coopération ; dialogue entre les savoirs ; recherche de ce qui donne sens aux connaissances ; éducation à la liberté ; ouverture à la sensibilité et à la beauté ; prise en compte des questions posées par le développement du numérique ; lien avec les familles ; réflexion sur la manière d’appliquer les programmes scolaires en vigueur qui fasse grandir l’humanité dans la personne de chaque élève ; éducation affective… En résumé, vouloir ré-enchanter l’école, c’est vouloir œuvrer à la vie d’une école catholique toujours en accord avec le message du Christ, car c’est bien le Christ qui est le fondement du projet éducatif de l’école catholique.

Mais ne nous méprenons pas. Il ne s’agit pas d’établir des écoles qui ne seraient composées que de catholiques, ce serait contraire à la mission d’accueil de tous. Il ne s’agit pas non plus de constituer une microsociété repliée sur elle-même. Ce serait contradictoire avec les exigences d’ouverture au monde que l’Eglise entend se donner à elle-même. La perspective de l’école catholique doit être toujours plus pleinement habitée par les vertus d’hospitalité, de partage, de fraternité et d’espérance, soucieuse de vivre la miséricorde. Pour cela, l’Eglise entend bien travailler en accord avec tous les partenaires officiels de l’éducation nationale et territoriale, elle attend d’eux une franche collaboration sans arrière-pensée car c’est bien l’avenir de notre jeunesse et de notre Fenua qui est en jeu…

+ Monseigneur Jean-Pierre COTTANCEAU

NOMINATION Mr Georges Daviles-Estines

eveche15w.jpgMr Georges Daviles-Estines est nommé Conseiller pour les médias de Mgr Jean-Pierre Cottanceau pour trois ans. Il aura notamment pour mission de réfléchir à la refonte du Semeur Tahitien.

Retraite du renouveau charismatique août 2018

Retraite rc 2018Le renouveau charismatique animera une retraite des 24, 25 et 26 août à Tibériade.

 Thème : Soyez dans la joie et l'allégresse 

Affiche retraite rc 24 25 26 08 18 v1Affiche retraite rc 24 25 26 08 18 v1