A LA UNE

L’école diaconale se porte bien

Mgr CottanceauAprès le Grand Séminaire, l’école diaconale vient, elle aussi, de terminer son année académique. Avec un peu plus de trente étudiants, l’école se porte bien, signe que le diaconat permanent engendre de l’intérêt parmi les fidèles.

L’année a fini sur des admissions parmi les candidats au diaconat ainsi que des investitures (lectorat, acolytat). Il devrait donc y avoir de nouvelles ordinations dans les mois qui viennent. Nous nous réjouissons de cela et nous tenons à remercier l’ensemble des formateurs qui se dévouent.

Le diaconat manifeste ce qui fait l’essence de tous les ministères ecclésiaux, ordonnés ou non : le service de la communauté. Le diacre est l’incarnation sacramentelle du Christ qui s’est fait le serviteur de tous, jusqu’à s’abaisser devant les apôtres pour leur laver les pieds et donner sa vie sur la Croix.

Il est capital que les candidats au ministère diaconal conservent à l’esprit l’identité propre de ce ministère. Il ne s’agit pas de s’arroger un titre qui apportera une reconnaissance sociale. Le diacre n’est pas non plus à considérer seulement comme un auxiliaire du prêtre qui pourra tant bien que mal palier son absence. En outre, dans notre diocèse, le diaconat s’est surtout épanoui dans le service de la Parole, de la liturgie et de la préparation aux sacrements.

Mais la mission du diacre compte aussi depuis ses origines le service des pauvres et des exclus. De ce point de vue, le diacre est moins un homme de l’autel qu’un homme placé à la porte d’entrée de l’église : qui accueille chaque fidèle, repère les plus démunis, regarde au loin ceux et celles qui n’osent plus prendre le chemin de l’église, puis interpelle la communauté et encourage l’esprit de charité et d’évangélisation.

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Agenda juin juillet 2017

eveche15w.jpg

Agenda de Mgr Jean Pierre Cottanceau
Monseigneur Jean Pierre est en France jusqu’au 13 juillet.

Agenda du Père Gérald Tepehu
Père Gérald se rendra à Tatakoto jusqu’au 22 juin.

Jubilé de Diamant, 60 ans de Prêtrise
Monseigneur Hubert COPPENRATH né le 18 Octobre 1930 à Papeete, entre au séminaire d’Issy-les-Moulineaux le 15 Février 1953.
Il est ordonné prêtre le 27 Juin 1957 à Poitiers.
A cette occasion, dimanche 25 juin 2017, une messe d’action de grâce sera présidée en l’église Maria-no-te-Hau de Papeete à 9h30 à laquelle nous sommes tous invités.

Sacrement de la Confirmation
Père Joël AUMERAN, Vicaire Général y présidera la célébration de la Confirmation :
A Saint-Paul, Mahina : dimanche 25 juin à 9h.

 

Calendrier Liturgique

Dimanche 09 juillet 2017
NOTRE DAME DE PAIX

Veuillez rajouter les références de la 2è lecture pour ce jour-là :
L1 : Is 9, 1-3.5-6
Ps 84 (85), 9ab-10, 11-12, 13-14
L2 : Ga 4, 4-7 (en tahitien : Gal 4, 4-7)
Ev : Lc 1, 26-38
Merci de votre compréhension.

 

Ecoles de Formation du mois de Juillet 2017

eveche15w.jpgToutes les personnes qui désirent s’inscrire aux Ecole de la Foi : Katekita, Nota, Reo Tahiti, Catéchèse (Français/Tahitien), Antioche, Emmaus, Sykar devront se rapprocher des prêtres et diacres de leur paroisse.
(En annexe, la feuille d’inscription de l’archevêché ainsi que la note d’information de l’Ecole Emmaüs et de l’école de la Catéchèse) : ici
Vous trouverez également un dépliant de présentation de toutes les écoles de formation, disponible au secrétariat de l’archevêché et dans les paroisses.

Haapiiraa Reo Tahiti
Le Haapiiraa reo tahiti fonctionne en association avec le Haapiiraa katekita et le Haapiiraa nota. En effet pour la formation spirituelle (messes, enseignements spirituels du diacre Médéric Bernardino, retraite), il a un programme commun avec les deux autres écoles. Le Haapiiraa reo tahiti est destiné à ceux qui ont déjà une connaissance du tahitien mais qui veulent se perfectionner en particulier dans le domaine de la langue bibiblique et religieuse. Plusieurs des professeurs appartiennent à l’Académie Tahitienne et les enseignements sont en conformité avec la grammaire et l’écriture de l’Académie.

Ecole de la CATECHESE
Le Service Diocésain de la Catéchèse informe que toutes les personnes qui désirent  être formés pour enseigner la catéchèse aux enfants ou pré-adolescents et préparer les adultes aux sacrements d’initiation peuvent s’inscrire auprès de leur curé ou diacre de votre paroisse ou encore auprès de leur directeur d’établissement scolaire catholique.

L’Ecole « NAZARETH » se propose de vous accompagner pour une formation de 4 semaines ou 2 selon vos disponibilités.
Vous trouverez en annexes le descriptif de l’école en français ainsi que la feuille d’inscription.

Renouveau Charismatique réunion 24 juin 2017

RenouveaucharismatiqueRéunion des bergers et membres des groupes de soutien
Samedi 24 juin 2017 (de 13h30 à 16h15) à la paroisse St-Joseph de Faa’a
aura lieu la réunion trimestrielle des bergers et membres de soutien des groupes de prières, fraternités et communautés du renouveau Charismatique. A 13h : accueil ; de 13h30 à 14h15 : prière et enseignement ; de 14h30 à 16h : réunion-bilan sur le Jubilé, la Vigile de Pentecôte et les rassemblements de Pentecôte.

Père Jean Roch Hardy retraite du 26 au 30 juin

Affiche mavieclechristRETRAITE POUR TOUS : « Ma vie c’est le Christ »
prêchée par le Père Jean Roch Hardy  à Tibériade

Saint Paul a vécu une rencontre avec Jésus qui a changé sa vie. Si tu as la joie de cette vie en abondance que Jésus permet, viens vivre cette rencontre avec Celui que ton cœur aime.
Nous serons guidés par l’Apôtre des Nations, Paul, pour avancer vers la récompense promise et recevoir la couronne impérissable.
Participation : 15000 fcp
Inscription auprès de
Heiata 87.77.78.02
Maria 87.34.75.97
Rose Marie 87.29.65.25

Fraternité Ephata retraite les 30 juin, 1er et 2 juillet 2017.

fratephataLa Fraternité organise une retraite à Tibériade les 30 juin, 1er et 2 juillet 2017.
Thème : « La guérison intérieure ».
Nous portons en nous des blessures, plus ou moins profondes : blessures de l’enfance, blessures de la vie, blessures liées au milieu dans lequel nous vivons …etc. Aussi il nous est difficile, d’être pleinement en paix avec nous-mêmes, en paix avec notre histoire personnelle, en paix avec les autres. Pour retrouver la paix intérieure, il faut accepter de reconnaître que l’on est blessé(e), et laisser Jésus nous rencontrer, à la racine de notre « mal-être ». Il est venu pour nous restaurer tout entier. Il nous dit : « je vous laisse la paix, je vous donne ma Paix. » (Jean 14, 27) A chacun de l’accueillir.
Inscriptions : Rosina : 87 261 200.
Par mail : fraternitephata@yahoo.fr
Montant du week-end : 3 500 Fcp

Te Mahana o te Fatu 24 juin 2017

Temanaotefatu 1Te Mahana O Te Fatu vous propose ce samedi 24 juin à 7h30 sur Polynésie Première une rencontre avec Brice Coppenrath, un homme de la terre enraciné dans la foi . Un témoignage humble mais vivifiant. Des images uniques sur la reconstitution du calvaire et du tombeau du Christ à laquelle il a contribué dans sa paroisse de Hitiaa. Te Mahana O Te Fatu - images et réalisation: G. Daviles-Estinès - 26 min.

De l’Ascension au Saint-Sacrement

Mgr CottanceauLa fête du Saint-Sacrement que nous célébrons ce dimanche continue de faire résonner le mystère de Pâques dans nos célébrations liturgiques. Le pain eucharistique que nous mangeons et contemplons réalise la promesse de la dernière Cène : « faites ceci en mémoire de moi », et perpétue la présence réelle du Christ – Emmanuel, Dieu-avec-nous – dans le monde.

En lisant saint Jean, la perspective de l’ascension définitive du Christ auprès de son Père a engendré de profondes inquiétudes parmi les disciples. C’est pourquoi le don de l’Esprit a un caractère si essentiel : c’est par Lui que l’absence visible du Christ est comblée par une présence réelle grâce à la proclamation de la Parole et la célébration des sacrements.

De fait, lorsque le célébrant invoque l’Esprit Saint dans la célébration des sacrements, en particulier dans l’eucharistie, les espèces du pain et du vin « deviennent pour nous le Corps et le Sang de Jésus Christ notre Seigneur ». En ceux-ci, le Christ se donne à nouveau à chacun : « sa chair nourrit, son sang abreuve, mais le Christ tout entier demeure sous chacune des espèces », proclame la séquence de la messe du Saint-Sacrement.

La puissance du « faites ceci en mémoire de moi » ne réside pas cependant dans la répétition d’un rite. Aussi pieux que nous puissions être, Jésus Christ n’a pas voulu être adoré mais écouté et accueilli réellement. Ce qu’il s’agit de reproduire dans nos existences est le don que le Christ a fait de lui-même sur la Croix par amour pour l’humanité.

Et s’il est vrai que nous n’avons pas forcément à passer par les épreuves sanglantes de la passion à l’instar du Christ, il reste que le choix de vivre comme lui conduit à la mise en croix de nos égoïsmes, nos violences, nos ambitions désordonnées.

Si l’Eucharistie est « action de grâce », c’est précisément parce que nos propres vies, aussi imparfaites soient-elles, peuvent manifester la vie même du Christ : « Chrétiens, deviens ce que tu contemples, contemple ce que tu reçois, reçois ce que tu es : le Corps du Christ » (cf. saint Augustin) !

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Père Jean Roch Hardy retraite du 23 au 25 juin

Marie debout au pied de la croixLe Père Jean Roch animera une retraite pour tous à Cana du 23 au 25 Juin 2017 sur le thème de
Marie debout au pied de la croix
Marie, la mère de Jésus, se tient debout au pied de La Croix où son fils est cloué comme le pire des criminels. La Vierge des Douleurs ne s'effondre pas devant le glaive qui transperce son coeur. Elle est DEBOUT pour soutenir son fils bien-aimé.
Cette retraite nous aidera à imiter Marie dans les douleurs, les souffrances, les injustices et les deuils que nous avons à vivre. Marie souffre avec nous comme elle a souffert avec son Fils parce qu'au pied de La Croix elle nous a ouvert ses bras de Mère pour que notre regard se lève vers la Lumière de la Résurrection.
Cette retraite se veut un temps de guérison et d'espérance avec celle qui a cru à l'Amour de Dieu plus fort que La mort! Viens déposer tes souffrances dans le cœur de Marie pour retrouver La Paix et La Joie!
Inscription auprès de
Heiata 87.77.78.02
Maria 87.34.75.97
Rose Marie 87.29.65.25

Ecoles de Formation du mois de Juillet 2017

eveche15w.jpgToutes les personnes qui désirent s’inscrire aux Ecole de la Foi : Katekita, Nota, Reo Tahiti, Catéchèse (Français/Tahitien), Antioche, Emmaus, Sykar devront se rapprocher des prêtres et diacres de leur paroisse.
(En annexe, la feuille d’inscription de l’archevêché ainsi que la note d’information de l’Ecole Emmaüs et de l’école de la Catéchèse)
Vous trouverez également un dépliant de présentation de toutes les écoles de formation, disponible au secrétariat de l’archevêché et dans les paroisses.

Errata

Une erreur s’est glissée dans le tract qui a été distribué pour informer sur les écoles de formation. Cette erreur concerne l’École des katekita, l’École de musique et de chant religieux, et le Haapiiraa  reo tahiti.
La participation financière n’est pas de 11.000 francs + 4.000 francs, comme il est écrit, mais seulement de 4.500 francs pour la retraite.
11.000 francs est le coût réel d’un élève, mais cette somme n’est pas demandée aux élèves afin de ne pas faire peser sur ceux qui viennent de loin, en particulier des îles, une charge trop lourde.

Ecole Emmaüs N 22 ecole de la foi 2017 emmaus 1n.22-ecole-de-la-foi-2017-emmaus.pdf
Fiche d'inscription écoles de la foi N 22 formulaire d inscription ecole de la foiN 22 formulaire d inscription ecole
de la foi
Fiche d'inscription école de la catéchès N 22 fiche inscription hf 2017N 22 fiche inscription hf 2017

 

Renouveau Charismatique Jubilé d’or – Des nouvelles du pèlerinage

Jubile d orLes 28 membres du groupe de pèlerins du Diocèse de Papeete sont heureux d'avoir vécu un Jubilé d'or extraordinaire à Rome. Quelles diversités dans l'Eglise ! Mais aussi quelle belle unité dans la LOUANGE et l'ACTION DE GRACE qui nous mettent en communion entre frères et sœurs de tous les pays, toutes les ethnies, et diverses confessions religieuses.

Par trois fois (mercredi 31 mai, samedi 3 juin et dimanche 4 juin) le Pape François nous a impressionnés pas sa force spirituelle, son zèle à nous appeler à travailler dans l'unité -non pas pour nous- mais POUR LES PLUS ELOIGNES. Sa gentillesse, son attention aux personnes, son sourire nous ont fortement marqués....

Lire la suite

Radio Maria no te Hau du 19 au 23 juin

logo-rmnth.pngVoici la liste des enseignements diffusés sur les ondes de la radio à 10h.
> Lundi 19 juin : « Résister à la tentation » par Elizabeth Couturier ;
> Mardi 20 juin : « La communion de «  par Michel PREVEL ;
> Mercredi 21 juin : « Espérance musicale et manipulation » par Père Benoît ;
> Jeudi 22 juin : « La Bonne Nouvelle : L'Eucharistie » ;
> Vendredi 23 juin : « L'amour passionné de Dieu » par Père Gilles FERANT

Fin de l’année académique au Grand Séminaire

Mgr CottanceauLe Grand Séminaire vient de célébrer la messe de clôture de l’année académique 2016-2017. L’occasion est donnée d’attirer l’attention sur une institution qui compte beaucoup pour notre diocèse et l’avenir de notre Eglise locale.

Rappelons tout d’abord que le Séminaire a ouvert en 1984 et depuis il a contribué à la formation de tous nos prêtres diocésains et religieux, également des prêtres du diocèse des Marquises, de Wallis et Futuna. Des religieux, des religieuses, des laïcs comme auditeurs libres ont aussi pu bénéficier des cours donnés par l’institution.

Il convient de rendre grâce au Seigneur pour tous ceux et celles qui ont accepté de participer à cette œuvre de formation : des laïcs, des prêtres, des religieux. Notre diocèse leur doit à tous une grande reconnaissance.

Malgré tout, le Grand Séminaire est une institution fragile dans la mesure où son existence dépend d’abord du nombre de séminaristes. Nous avons terminé l’année avec 5 séminaristes et une entrée est annoncée pour l’année prochaine. Ce chiffre est relativement bon en le rapportant au nombre de catholiques que compte notre pays. Il est même meilleur que celui de nombreux diocèses métropolitains.

Nous ne pouvons toutefois diminuer nos efforts pour susciter de nouvelles vocations. L’une de nos inquiétudes concerne par exemple l’avenir du corps professoral. Nous ne pouvons pratiquement plus compter sur un apport extérieur. Les futurs formateurs se trouvent parmi les séminaristes.

Nous rendons un hommage particulier au père Claude Jouneau, prêtre de la Compagnie de Saint-Sulpice, qui a été supérieur du Grand Séminaire de 2004 à 2013, puis professeur en diverses disciplines. Il prend sa retraite cette année et continuera de servir notre diocèse en paroisse.

L’appel est à nouveau lancé à toutes nos communautés chrétiennes et nos familles catholiques. Chaque fidèle, chaque communauté est responsable de l’avenir de l’Eglise. Le diocèse fait bien des efforts de son côté en mettant en place des retraites vocationnelles régulièrement par le biais du Service Diocésain des Vocations. Contrairement aux idées reçues, les vocations ne tombent pas du ciel !

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Agenda juin 2017

eveche15w.jpgAgenda du Père Joel Aumeran
Père Joël se rendra à Huahine, les 10 et 11 juin prochain pour le sacrement de la Confirmation.

Agenda du Diacre Patrice TEROOATEA
Diacre Patrice se rendra à Katiu du 14 au 21 juin.

Sacrement de la Confirmation
Monseigneur Jean Pierre y présidera la célébration de la Confirmation :

  • A ND de Paix, Tautira : vendredi 09 juin à 18h ;
  • à Saint-Joseph, Faaa : samedi 10 juin à 8h30 ;
  • à BORA-BORA : dimanche 11 juin.

A vin nouveau, outres neuves !....

Mgr CottanceauA vin nouveau, outres neuves ! A Pentecôte nouvelle, cœurs nouveaux…

Alors que nous nous unissons au Saint Père, à tous les fidèles rassemblés à Rome et à toute l’Eglise pour fêter le jubilée du renouveau charismatiques, nous pouvons nous demander ce que peut signifier pour nous cette nouvelle Pentecôte. Comme l’Esprit Saint mettait au cœur des apôtres le feu qui allait embraser le monde, il continue aujourd’hui de raviver en chacun de nous ce feu qui purifie, réchauffe et éclaire …

* Pour vivre joyeusement notre Foi malgré les difficultés, pour que notre attachement au Christ soit source de bonheur et que nous ayons vraiment des visages de ressuscités enthousiastes, grâce à l’Esprit de fête qui brille dans nos cœurs. Ainsi pourrons nous chanter avec Marie : « Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon sauveur ».

* Pour travailler sans cesse à la construction de l’unité dans nos communautés pour que nous soyons un comme le Père et le Fils ne font qu’un, grâce à l’Esprit d’unité qui nous rassemble en un seul corps

* Pour vivre dans nos familles, entre époux et épouse, entre parents et enfants cet amour qui est don, accueil, respect, fidélité, et qui prend sa source dans l’amour qui unit le Père et le Fils et qui se nomme l’Esprit d’amour.

* Pour combattre sans cesse ce qui porte atteinte à l’image et à la ressemblance de Dieu inscrite en chaque personne, tous ces fléaux qui se nomment intolérance, injustice, violence, non-respect de l’autre, misère… Rappelons-nous les paroles du prophète Isaïe reprises par Jésus dans la synagogue de Nazareth : «L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a consacré par l'onction, pour porter la bonne nouvelle aux pauvres. Il m'a envoyé annoncer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer en liberté les opprimés, proclamer une année de grâce du Seigneur. » (Lc 4, 18)

Que viennent les jours où l’Esprit nous ouvrira davantage encore à la connaissance du Christ Jésus, où tous serons prophètes en laissant agir en nous l’Esprit : « Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau, j'ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous » (Ez 36, 26)

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Agenda juin 2017

eveche15w.jpg

Agenda de Père Joël Aumeran
Père Joël est à Tubuai jusqu’au 04 juin, où y sera donné le sacrement de Confirmation.

Agenda du Diacre Gaspar Mahaga
Diacre Gaspar sera à Tubuai du 31 mai au 04 juin.

Agenda du Diacre Juanito Burns
Diacre Juanito se rendra à Kaukura à compter du 31 mai jusqu’au 07 juin.

Agenda des Diacres Joel Kaiha et Gilbert Teanau
Tous deux se rendront à Fakarava du 02 au 04 juin.

Agenda du Diacre Patrice TEROOATEA
Diacre Patrice se rendra à Katiu du 14 au 21 juin.

Sacrement de la Confirmation
Monseigneur Jean Pierre y présidera la célébration de la Confirmation :

  • au Sacré-Cœur, Arue : vendredi 02 juin à 18h30 ;
  • à Christ-Roi, Pamatai : samedi 03 juin à 18h ;
  • à MOOREA : dimanche 04 juin.

Paroisse de la Sainte-Famille, Huahine

eglise-de-huahine.jpgLe mardi 30 mai 2017 est retournée vers son Père, Henriette LEE, épouse de Christo LEE, tauturu Katekita et répondant du TVO à la paroisse de la Sainte-Famille de Huahine.

Père Jean-Pierre POTELLE et la communauté paroissiale de Huahine présente à la famille leurs sincères condoléances.

Renouveau Charismatique Jubilé d’or (50 ans)

N 21 affiche renouveau charismatiqueLa Pentecôte approche ! Pour répondre à l’appel du Pape François les Bergers des groupes du Renouveau et le Comité Diocésain proposent cette année 7 lieux de rassemblement.

Samedi 03 juin : une veillée de prière en union avec tous les « charismatiques » réunis à Rome autour du Pape aura lieu dans toutes les paroisses du diocèse. Le plan suggéré pour cette veillée, en accord avec Mgr Jean-Pierre Cottanceau, est joint au présent communiqué.

Bonne préparation à ce Jubilé. N’hésitez pas à inviter vos familles, vos voisins…

 Lundi de pentecôte à Sainte Thérèse
N 22 lundi de pentecote ste theresen.22-lundi-de-pentecote-ste-therese.pdf

Radio Maria no te Hau du 6 au 9 juin

logo-rmnth.pngVoici la liste des enseignements diffusés sur les ondes de la radio à 10h.
> Mardi 6 juin : Enseignement de la Pentecôte ;
> Mercredi 7 juin : « Qu'est ce que la guérison spirituelle » par P. Joël Pralong ;
> Jeudi 8 juin : « Faire confiance » par Sr Faustine de Jésus ;
> Vendredi 9 juin : « Dieu, je veux voir ta puissance » par Philippe Madre.

MANCHESTER

Mgr CottanceauAlors que nous nous apprêtons à célébrer ce Dimanche la journée pour la vie, voici que la violence et la mort s’invitent une fois de plus dans l’actualité de notre monde. A Manchester, 22 jeunes, adultes et enfants, venus entre amis, pour chanter, se réjouir ont eu en quelques instants leur vie arrachée, supprimée. D’autres familles sont plongées dans l’inquiétude et l’angoisse, ayant à déplorer un ou plusieurs blessés. Derrière toutes ces personnes, c’est la communauté humaine qui est blessée, menacée, chaque fois que la vie de l’un de ses membres est retranchée. Notre humanité, malgré ses avancées et ses progrès se voit ainsi toujours confrontée à la violence et à son cortège de souffrance et de mort. Face à cette situation, le reflexe est de trouver les responsables, de chercher l’ennemi. La justice doit en effet avoir le dernier mot. Mais il faut être fort pour parler de justice, et faire taire d’abord l’idée de vengeance. Car au départ, ce qui vient tout naturellement quand quelqu’un nous a blessés, c’est le désir de vengeance. Le penchant naturel, c’est de rendre le mal pour le mal. La Bible nous dit qu’au commencement, ce désir de vengeance est illimité : « J’ai tué un homme pour une blessure, un enfant pour une meurtrissure. C’est que Caïn est vengé 7 fois, mais Lamek 77 fois » (Gn 4, 23-24). Entrer dans cette dynamique consistant à combattre la violence par la violence, c’est se préparer à creuser de nouvelles tombes… Faudrait-il donc accepter que triomphe la haine, fille de la vengeance, et que la vie soit ainsi réduite à néant ?

            Le Christ nous invite à une autre dynamique, celle de l’amour et du pardon… aussi dur que ce choix puisse paraitre. Car accepter d’entrer dans cette dynamique de l’amour est encore un combat, une lutte qui commence en chacun de nous. C’est en effet en chacun de nous, dans notre cœur que prend naissance cette violence, toujours prête à se manifester pour nous défendre ou défendre nos intérêts et nos points de vue. Cette lutte peut également nous conduire à nous tourner vers Dieu pour lui dire notre révolte, notre souffrance, lorsque nous devenons victimes de la violence et que cette souffrance est trop lourde à porter. Qu’il nous suffise de rappeler les mots que Jésus adresse à son Père alors que, victime lui-même de la violence des hommes, il meurt sur la croix : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? ». Pourtant, Jésus n’invite pas à la résignation, il invite au combat : il exige le pardon 70 fois 7 fois, il invite à aimer son ennemi et à prier pour ceux qui persécutent… Il résiste à la tentation de la violence. Il va jusqu’à demander à son Père le pardon pour ses bourreaux. Il invite à résister à la violence par l’Esprit d’amour, seul capable d’obtenir la conversion du violent et la réconciliation entre lui et sa victime. Jésus ne se contente pas, face à la violence, d’un abandon passif entre les mains de Dieu, il fait violence au violent en lui pardonnant et en l’appelant à la conversion et à la réconciliation. Il nous rappelle enfin que c’est l’amour qui aura le dernier mot. Jésus est sorti vainqueur du tombeau, la vie a triomphé de la mort.

Ce qui s’est passé à Manchester nous touche et nous interpelle tant il est vrai que ce combat contre la violence et pour le respect de la vie se joue déjà en nous et à nos portes ! Quel sera notre choix ?

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU