A LA UNE

FIFO 2019 ET CRISE HUMANITAIRE

Pere vetea docteur en droit 1Le Fifo 2019 vient de s’achever. Le palmarès final récompense cinq documentaires sur les migrants placés en détention sur l’île Christmas, un artiste chanteur aborigène du nom de Gurrumul, l’hommage rendu à son père par le fils de Jean-Marie Tjibaou, l’histoire du tatouage aux Marquises (prix du public), le combat de la population des îles Kiribati et de leurs dirigeants face à la montée des eaux due au réchauffement climatique (grand prix).

Chacun de ces documentaires met en lumière des sujets forts de la vie en Océanie : l’histoire si dramatique du peuple aborigène incarnée par un artiste aveugle-né qui a gagné une célébrité par sa sincérité et sa persévérance, celle non moins dramatique de la population Kanak et de son combat pour la dignité, le ré-enracinement du peuple marquisien dans ses coutumes et ses traditions.

La condition des migrants provenant du Moyen-Orient sur l’île Christmas et le combat de la population kiribatienne attirent notre attention dans la mesure où les deux documentaires en question dévoilent sous nous yeux ni plus ni moins une crise humanitaire en cours. Au moment de la remise du prix, le président du jury a eu ces mots forts : « J’espère que cela permettra une prise de conscience de l’urgence d’agir. Personne ne doit pouvoir dire demain : "je ne savais pas" ».

Tout ceci interpelle inévitablement la foi chrétienne. Pensons simplement à l’évangile de dimanche prochain où Jésus annonce le malheur de ceux et celles qui traversent la vie sans se préoccuper des drames qui les entourent (Luc 6,17.20-26). Ainsi en est-il de nous tous si nous gardons les yeux fermés, préoccupés seulement par nos petites affaires.

Le pape François lance régulièrement des appels pour défendre les migrants et les victimes du réchauffement climatique. Dans son encyclique sur la sauvegarde de la planète, il rappelait notamment ceci : « Malheureusement, il y a une indifférence générale face à ces tragédies qui se produisent en ce moment dans diverses parties du monde. Le manque de réaction face à ces drames de nos frères et sœurs est un signe de la perte de ce sens de responsabilité à l’égard de nos semblables ».

Ces deux crises humanitaires sont donc intimement liées : migrants de la guerre et migrants du réchauffement climatique sont les victimes d’un égoïsme généralisé à l’échelle planétaire. Comme chrétiens, notre foi nous place immédiatement en faveur des victimes. Le Fifo a récompensé en Gurrumul un artiste porte-parole des valeurs de respect issues de sa tradition aborigène, il était né aveugle, il avait pourtant les yeux bien ouverts sur le monde.

B.V.

Agenda février 2019

eveche15w.jpg

Agenda …

… du Père Joel Aumeran
… qui se rendra sur Huahine pour le Te Vai Ora du 17 au 24 février. Père Joël sera accompagné des diacres Gaspar et Juanito.

… du Père Denis Bertin
… qui est en France jusqu’au 22 février.

Chapelle Saint-Louis (Aumônerie Militaire)
Messe dans la « Forme Extraordinaire »

Prochaine messe selon la forme extraordinaire du rite romain : dimanche 24 février.

Renouveau Charismatique Catholique retraite fin mars 2019

RenouveaucharismatiqueLe Comité Diocésain du Renouveau Charismatique Catholique organise une retraite ouverte à tout le monde le week-end du 29 au 31 mars 2019 au Centre de retraite de Tibériade avec pour thème « Désirer l'Esprit Saint, ses dons, ses charismes et ses fruits ».
Les inscriptions se font auprès des bergers(ères) des groupes de prière du Renouveau charismatique des paroisses.
Grande union et soutien de prières !
Abondantes bénédictions !
Diacre Juanito BURNS, Répondant diocésain

Fraternité Ephata retraite février 2019

EphatalogoLa Fraternité Ephata organise une retraite à Tibériade les 15,16 et 17 Février et qui a pour thème : « JE CROIS EN JESUS CHRIST »
Inscriptions : Rosina : 87 261 200 - Brigitte : 87 723 761 - Jasmine : 89 706 921
Par mail : fraternitephata@yayoo.fr
Pour le week-end et par personne : 3 500 Frs.

Communauté Te Pane Ora Retraite 2019

TepaneoraLa communauté Te Pane Ora organise une retraite ouverte à tous les 22, 23 et 24 février 2019 au centre de retraite de Tibériade.
Le thème sera « Les Béatitudes : la loi de la sainteté » prêchée par le Père Bruno MAI.
Pour toutes inscriptions, contacter :
Manuela JOUEN au 87 78 28 21 – Dolorès CHAN au 87 79 94 75 – Luciano FAAURU au 87 78 78 08.

Retraite : Vivre l'eucharistie mars 2019

Affiche eucharistie 2019awLes 01.02.03 MARS 2019, la Fraternité Marie Mère de l’Espérance, animera une retraite au centre de Cana à Outumaoro sur le thème :
Vivre l’eucharistie
 Cette retraite vous invite à redécouvrir l’eucharistie dans son déroulement, pour la vivre en toute  intériorité, afin qu’elle ne devienne pas une habitude, et reste une véritable rencontre d’amour avec le Seigneur.
La retraite est ouverte à tous, l’accueil se fera le vendredi à partir de 17h00 et la clôture se fera le dimanche à 11h30
La participation est de 3000f
Contacter Georgette au 87.79.65.02 ou Myriam au 87.28.53.10

AFEP de Polynésie Catéchèse : Session de formation 2019

AndrepachodAFEP de Polynésie Catéchèse : Session de formation avec Père André PACHOD
Suite à un nombre très important d’inscrits à la formation qui aura lieu du 18 au 19 février 2019 dans l’amphithéâtre de l’ISEPP et compte tenu du nombre de places limités sur le site, il est demandé aux participants inscrits, d’organiser des covoiturages. Il est possible de garer vos véhicules à l’église Maria no te Hau.
Rappel du dispositif de la formation :
Horaires de la formation : de 8h à 11h30 et de 13h à 15h30 – Accueil à partir de 7h30
Les inscriptions sont closes.
D’avance, merci de votre compréhension

Radio Maria no te Hau du 18 au 22 février

logo-rmnth.pngRadio Maria no te Hau diffusera sur ses ondes les enseignements suivants :
> Lundi 18 février : « L’appel de Dieu est sans repentance » » par le Cardinal SCHONBORN ;
> Mardi 19 février : « Avec Bernadette, apprendre à dire « Et du Saint Esprit » » par Salvatore Martinez ;
> Mercredi 20 février : « L’adoration eucharistique comme fondement de la justice sociale » par le Cardinal Peter TURKSON ;
> Jeudi 21 février : Témoignage de vie et de foi – Invitée : Patricia TUHOE » ;
> Vendredi 22 février : « Découvre et deviens qui tu es ? » par Père Geoffroy Marie.
NB : Thèmes d’enseignement susceptibles d’être modifiés

Centre Diocésain de Retraites Tibériade février 2019

TiberiadeVoici le calendrier des retraites pour le … :

Mois de Février 2019
> 15-16-17 février : Retraite pour tous de la Fraternité Ephata ;
> du lundi 18 (midi) au mardi 19 (midi) février : Retraite des élèves du Collège La Mennais ;
> 22-23-24 février : Retraite pour tous de la Communauté Te Pane Ora.

UN MOMENT HISTORIQUE

Pere vetea docteur en droit 1Ce mardi 05 février, le Pape a célébré la messe avec 135 000 fidèles. La particularité de cette eucharistie est le lieu de sa célébration : Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, à seulement 300 km de l’Arabie Saoudite, près du Qatar et de l’Iran. Il s’agit bien d’un événement historique, une étape cruciale dans le dialogue interreligieux entre catholiques et musulmans, le signe fort d’un changement au sein du monde musulman lui-même.

Le Pape François est le premier pape à fouler le sol d’un pays de la péninsule arabique. Il y a peu encore, très peu de personnes auraient pensé cela possible compte tenu notamment des relations tendues entre l’Occident et l’Orient qui déteignent forcément sur l’entente entre les religions, la liberté religieuse réduite au minimum pour les non-musulmans et, non loin, les persécutions contre les chrétiens.

Les Émirats ont décrété en 2019 une Année de la tolérance. De fait, le pays se démarque des autres régions par un islam modéré. Bien que les activités prosélytes soient interdites comme le fait de mener des activités associatives, les chrétiens qui vivent là peuvent célébrer leurs sacrements en toute liberté et ne font pas l’objet de discrimination manifeste.

Si l’actualité du Moyen-Orient impose une vision délétère des relations interreligieuses. Dans les faits, le dialogue a toujours été maintenu. À vrai dire, la tradition est très ancienne. Il y a 800 ans, François d’Assise était reçu par le sultan al-Malik al-Kāmil. Plus proche de nous, le pape Jean-Paul II a fondé le mouvement des rencontres d’Assise pour réunir toutes les religions autour du thème de la paix, la cohabitation et la fraternité. Benoît XVI a fait de même.

Parmi les nombreux points d’orgue de cette visite, la signature d’une déclaration commune par le pape François et le Grand Imam d’Al-Azhar Ahmad Al-Tayeb est historique. L’intitulé du document est en soi significatif : « Document sur la fraternité humaine pour la paix dans le monde et la coexistence commune ». Le texte formule une condamnation sans appel du terrorisme et de la violence, promeut la paix en toute circonstance, la liberté religieuse et le droit des femmes.

Nous pouvons au moins entendre l’affirmation suivante : « nous demandons à nous-mêmes, et aux dirigeants du monde, aux artisans de la politique internationale et de l’économie mondiale, de s’engager sérieusement à répandre la culture de la tolérance, de la cohabitation et de la paix ; d’intervenir le plus rapidement possible pour arrêter l’effusion de sang innocent et mettre fin aux guerres, aux conflits, à la dégradation de l’environnement et au déclin culturel et moral que vit actuellement le monde ».

Une manière de signifier que la violence n’a pas d’origine religieuse ou ethnique, qu’elle provient du cœur de l’homme, et que contre elle, nous avons bien besoin que des hommes comme le Pape ou le Grand Imam nous ouvrent le chemin de la paix et de la concorde.

B.V.

Agenda février 2019

eveche15w.jpg

Agenda …

 

… de Monseigneur Jean-Pierre
… qui s’est rendu d’urgence en France au chevet de sa mère Colette. Unissons par la prière.

… du Père Gérald Tepehu
… qui est à Pukarua depuis le 24 janvier et ce, jusqu’au 14 février.

… du Père Lucien Law
… qui se rendra à Maupiti du 15 au 19 février.

… du Père Denis Bertin
… qui est en France jusqu’au 22 février.

Paroisse Sainte-Thérèse
A sa demande et pour raison de santé, le Père Sergio TEFAU a été déchargé temporairement de ses fonctions d’administrateur paroissial de Ste Thérèse et de la direction du CDPJ. Le RD Guy BESSERT est chargé de l’animation pastorale de la paroisse Ste Thérèse, en lien avec les diacres de cette paroisse. Cette décision prend effet ce Mardi 05 Février 2019.

Paroisse Saint-Thomas Apôtre, Pueu
… organise une prière de guérison le dimanche 10 février à 16h animée par le Père Gilbert.
Soyez toutes et tous les bienvenus.

Chapelle Saint-Louis  (Aumônerie Militaire)
Messe dans la « Forme Extraordinaire »

Prochaine messe selon la forme extraordinaire du rite romain : dimanche 24 février.

Renouveau Charismatique Catholique retraite fin mars 2019

RenouveaucharismatiqueLe Comité Diocésain du Renouveau Charismatique Catholique organise une retraite ouverte à tout le monde le week-end du 29 au 31 mars 2019 au Centre de retraite de Tibériade avec pour thème « Désirer l'Esprit Saint, ses dons, ses charismes et ses fruits ».
Les inscriptions se font auprès des bergers(ères) des groupes de prière du Renouveau charismatique des paroisses.
Grande union et soutien de prières !
Abondantes bénédictions !
Diacre Juanito BURNS, Répondant diocésain

Radio Maria no te Hau du 11 au 15 février 2019

logo-rmnth.pngRadio Maria no te Hau diffusera sur ses ondes les enseignements suivants :
> Lundi 11 février : « Les miracles de Marie sont aussi pour toi » par Sr Emmanuel ;
> Mardi 12 février : « Avec Bernadette, apprendre à dire ‘Et du Fils’ » par P. François Xavier ;
> Mercredi 13 février : Témoignage de chaque animateur de la radio pour marquer la Journée Mondiale de la Radio ;
> Jeudi 14 février : « 5 points pour réussir son couple » par P. Denis Sonet ;
> Vendredi 15 février : « Les défis de la vie du couple aujourd’hui » par Chantal Rondeau.
NB : Thèmes d’enseignement susceptibles d’être modifiés

Emission Enfantine février 2019

Emissionenfantine 2017 2018Le thème de la prochaine émission sera sur « Le Pape François ».

JMJ PANAMA

Mgr Cottanceau                  Lors du chemin de croix vécu avec les jeunes rassemblés aux JMJ de Panama la semaine dernière, le Pape François a évoqué les multiples souffrances qui prolongent de nos jours dans le monde la Passion du Christ. Certaines de ces souffrances naissent de situations qui ne nous sont pas étrangères, ici en Polynésie. Voici ce que dit le Saint Père :

« Père, aujourd’hui le chemin de croix de ton Fils se prolonge :

  • dans le cri étouffé des enfants que l’on empêche de naître, de tant d’autres qui se voient refuser le droit d’avoir une enfance, une famille, une éducation ; de ceux qui ne peuvent pas jouer, chanter, rêver…
  • dans les femmes maltraitées, exploitées et abandonnées, dépossédées et niées dans leur dignité ;
  • dans les yeux tristes des jeunes qui voient leurs espérances d’avenir confisquées par le manque d’éducation et de travail digne ;
  • dans la détresse des visages de jeunes, nos amis qui tombent dans les réseaux de personnes sans scrupules – et parmi elles se trouvent également des personnes qui disent te servir, Seigneur – réseaux d’exploitation, de criminalité et d’abus, qui se nourrissent de leurs vies.

 

Le chemin de croix de ton Fils se prolonge dans de nombreux jeunes et de nombreuses familles qui, engloutis par une spirale de mort à cause de la drogue, de l’alcool, de la prostitution et du trafic, sont privés non seulement d’avenir mais aussi de présent. Et, comme ont été partagés tes vêtements, Seigneur, leur dignité s’est retrouvée éparpillée et maltraitée.

Le chemin de croix de ton Fils se prolonge dans les jeunes aux visages renfrognés qui ont perdu la capacité de rêver, de créer et d’inventer les lendemains et qui « prennent leur retraite » avec l’ennui de la résignation et le conformisme, une des drogues les plus consommées de notre temps. Il se prolonge dans la souffrance cachée et révoltante de ceux qui, au lieu de la solidarité de la part d’une société d’abondance, trouvent le rejet, la douleur et la misère, et en plus sont identifiés et traités comme les porteurs et les responsables de tout le mal social.

Il se prolonge dans la solitude résignée des personnes âgées, abandonnées et rejetées.

Il se prolonge dans les peuples autochtones, que l’on prive de leurs terres, de leurs racines et de leur culture, en réduisant au silence et en éteignant toute la sagesse qu’ils pourraient apporter.

Le chemin de croix de ton Fils se prolonge dans le cri de notre mère la terre, qui est blessée dans ses entrailles par la pollution de son ciel, par la stérilité de ses champs, par la saleté de ses eaux, et qui se voit bafouée par l’indifférence et la consommation effrénée qui dépasse toute raison.

Il se prolonge dans une société qui a perdu la capacité de pleurer et de s’émouvoir face à la souffrance.

Oui, Père, Jésus continue à marcher, portant tous ces visages et souffrant en eux, tandis que le monde, indifférent, consomme le drame de sa propre frivolité.

Et nous, Seigneur, que faisons-nous ? »

                  Puissent les paroles du Saint Père ouvrir nos yeux, réveiller notre conscience et nous aider à nous lever pour répondre à la question du Pape : « Et nous, Seigneur, que faisons-nous ? »

+ Monseigneur Jean Pierre COTTANCEAU

Journée de la Vie Consacrée Samedi 02 février 2019,

eveche15w.jpgSamedi 02 février 2019, Fête de la Présentation de Jésus au Temple
Les Frères et Sœurs des Congrégations religieuses sont invités à venir célébrer la fête de la Présentation de Jésus au Temple, le samedi 02 février au monastère Sainte Claire à Punaauia.
9h30 :
Accueil et mise en place de la célébration de la Lumière.
(Les Sœurs Clarisses mettront à disposition les cierges pour chacuns(es))
10h : Procession d’Entrée avec les cierges allumés et messe. Après la communion, les religieux(ses) renouvelleront les vœux.
Un temps de partage et de rencontre suivra, après la messe.

Radio Maria no te Hau du 04 au 08 février

logo-rmnth.pngRadio Maria no te Hau diffusera sur ses ondes les enseignements suivants :
> Lundi 04 février : « Avec Bernadette, apprendre à dire « Au nom du Père » » par Mgr Robert LE GALL ;
> Mardi 05 février : « Le plan de Dieu sur la femme » par le Diacre Médéric ;
> Mercredi 06 février : « Heureux les artisans de Paix » par Sr Thérèse ;
> Jeudi 07 février : « Dieu fait scintiller ma vie » par Audrey Salé ;
> Vendredi 08 février : « Je ne veux pas d’une vie tranquille » par Père CEYRAC.
NB : Thèmes d’enseignement susceptibles d’être modifiés

QU’ILS SOIENT UN

Mgr Cottanceau            En cette semaine où les Chrétiens du monde entier sont invités à prier pour l’unité, l’occasion nous est donnée de prendre d’abord conscience de cette douloureuse réalité que constitue la division qui règne entre les disciples du Christ et ensuite de chercher comment réparer cette division. Si Jésus a prié pour que ses disciples soient un, comme le rapporte Jean dans son évangile (Jn 17, 21), la division n’a pas tardé à briser cette unité dès les premiers siècles de l’Eglise. Différents d’ordre théologique, conflits de pouvoir, luttes politiques ne cessèrent de la mettre à mal au cours des siècles et de diviser les Chrétiens en de multiples Eglises.

            Pourtant, depuis le début du XX° siècle, face à la souffrance de cette division, des Chrétiens se sont levés pour prier et entreprendre une réflexion permettant un rapprochement entre Eglises. Ce mouvement œcuménique donna lieu, lors du Concile Vatican II à un décret, « Unitatis redintegratio » encourageant la poursuite de cette recherche d’unité : « Une seule et unique Eglise a été instituée par le Christ Seigneur. Et pourtant, plusieurs communautés Chrétiennes se présentent aux hommes comme le véritable héritage de Jésus Christ… Une telle division s'oppose ouvertement à la volonté du Christ. Elle est pour le monde un objet de scandale et elle fait obstacle à la plus sainte des causes : la proclamation de l’Evangile. Or le Maitre des siècles… a commencé en ces derniers temps de répandre plus abondamment dans les Chrétiens divisés entre eux l’Esprit de repentir et le désir de l’union. Très nombreux sont partout les hommes qui ont été touchés par cette grâce et, sous l’action de l’Esprit Saint, est né un mouvement… en vue de rétablir l’unité de tous les Chrétiens… et qu’on appelle le mouvement œcuménique » (« Unitatis redintegratio » n°1) Si nous voulons œuvrer pour cette unité des Chrétiens, à quoi nous invitent les Pères du Concile ?

            D’abord à une conversion du cœur. Le désir d’unité ne peut partir que d’une conversion intérieure permettant l’humilité, la douceur dans le service, la fraternelle générosité à l’égard des autres. Le texte ajoute au n°7 : « Par une humble prière, nous devons donc demander pardon à Dieu et aux frères séparés, de même que nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés… Que les fidèles se souviennent qu’ils favoriseront l’union des Chrétiens, bien plus, qu’ils la réaliseront dans la mesure où ils s’appliqueront à vivre plus purement selon l’Evangile ».

            Ensuite, nous sommes invités à prier, en assemblée et en privé pour l’unité des Chrétiens. Là se trouve l’âme de tout œcuménisme. Que les Catholiques s’associent pour prier avec les frères séparés. « Là où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Mt 18, 20) « De telles supplications communes sont assurément un moyen efficace de demander la grâce de l’unité et elles constituent une expression authentique des liens par lesquels les Catholiques demeurent unis avec les frères séparés » (« Unitatis redintegration » n°8)

            Nous sommes également invités à mieux connaître l’état d’esprit de nos frères séparés : mieux connaître leur doctrine, leur histoire, leur culture propre pour ne pas juger mais mieux comprendre, avec loyauté et bienveillance.

            Nous devons aussi être à même de bien connaître et de bien comprendre le contenu de notre propre foi afin de pouvoir en rendre compte clairement et dans sa totalité. Rien n’est plus étranger à l’œcuménisme que cette tentation d’altérer la pureté de notre foi ou de supprimer ce qui pourrait faire obstacle. Nous devons pouvoir exposer notre foi avec au cœur l’amour de la vérité, de la charité et de l’humilité.

            Que cette semaine de prière pour l’unité des Chrétiens nous donne d’entrer plus avant dans ces dispositions, afin que chacun puisse se sentir responsable à son niveau de la réalisation de cette prière du Christ : « Que tous soient un » !

+ Monseigneur Jean Pierre COTTANCEAU

Nomination Diacre Maurice TAUTU

MauricetautuSuite à un changement de domicile et avec l’accord du Père Léon LEMOUZY, curé de la paroisse du Sacré Cœur de Arue ainsi que le Père Landry BOYER, curé de la paroisse de Saint-Etienne de Punaauia,
le Diacre Maurice TAUTU
est déchargé de toute fonction à la paroisse Sacré Cœur de Arue.
Il est nommé à la paroisse Saint-Etienne de Punaauia.
Il garde néanmoins ses fonctions au service des paroisses Saint-Michel de Hikueru et Notre Dame des Anges de Marokau.

Journée Mondiale des Lépreux 2019

Lepre2019La Journée Mondiale des Lépreux aura lieu ce dimanche 27 janvier 2019.
A cet effet, une quête sera organisée les samedi 26 et dimanche 27 janvier dans les paroisses dont les troncs ont déjà été déposées dans les différentes communautés.
En plus des quêtes en paroisse, comme chaque année il y aura des quêtes dans les centres commerciaux de l’île.
D’avance, merci de votre collaboration.