A LA UNE

Renouveau Charismatique Jubilé d’or – Des nouvelles du pèlerinage

Jubile d orLes 28 membres du groupe de pèlerins du Diocèse de Papeete sont heureux d'avoir vécu un Jubilé d'or extraordinaire à Rome. Quelles diversités dans l'Eglise ! Mais aussi quelle belle unité dans la LOUANGE et l'ACTION DE GRACE qui nous mettent en communion entre frères et sœurs de tous les pays, toutes les ethnies, et diverses confessions religieuses.

Par trois fois (mercredi 31 mai, samedi 3 juin et dimanche 4 juin) le Pape François nous a impressionnés pas sa force spirituelle, son zèle à nous appeler à travailler dans l'unité -non pas pour nous- mais POUR LES PLUS ELOIGNES. Sa gentillesse, son attention aux personnes, son sourire nous ont fortement marqués....

Lire la suite

Fin de l’année académique au Grand Séminaire

Mgr CottanceauLe Grand Séminaire vient de célébrer la messe de clôture de l’année académique 2016-2017. L’occasion est donnée d’attirer l’attention sur une institution qui compte beaucoup pour notre diocèse et l’avenir de notre Eglise locale.

Rappelons tout d’abord que le Séminaire a ouvert en 1984 et depuis il a contribué à la formation de tous nos prêtres diocésains et religieux, également des prêtres du diocèse des Marquises, de Wallis et Futuna. Des religieux, des religieuses, des laïcs comme auditeurs libres ont aussi pu bénéficier des cours donnés par l’institution.

Il convient de rendre grâce au Seigneur pour tous ceux et celles qui ont accepté de participer à cette œuvre de formation : des laïcs, des prêtres, des religieux. Notre diocèse leur doit à tous une grande reconnaissance.

Malgré tout, le Grand Séminaire est une institution fragile dans la mesure où son existence dépend d’abord du nombre de séminaristes. Nous avons terminé l’année avec 5 séminaristes et une entrée est annoncée pour l’année prochaine. Ce chiffre est relativement bon en le rapportant au nombre de catholiques que compte notre pays. Il est même meilleur que celui de nombreux diocèses métropolitains.

Nous ne pouvons toutefois diminuer nos efforts pour susciter de nouvelles vocations. L’une de nos inquiétudes concerne par exemple l’avenir du corps professoral. Nous ne pouvons pratiquement plus compter sur un apport extérieur. Les futurs formateurs se trouvent parmi les séminaristes.

Nous rendons un hommage particulier au père Claude Jouneau, prêtre de la Compagnie de Saint-Sulpice, qui a été supérieur du Grand Séminaire de 2004 à 2013, puis professeur en diverses disciplines. Il prend sa retraite cette année et continuera de servir notre diocèse en paroisse.

L’appel est à nouveau lancé à toutes nos communautés chrétiennes et nos familles catholiques. Chaque fidèle, chaque communauté est responsable de l’avenir de l’Eglise. Le diocèse fait bien des efforts de son côté en mettant en place des retraites vocationnelles régulièrement par le biais du Service Diocésain des Vocations. Contrairement aux idées reçues, les vocations ne tombent pas du ciel !

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

A vin nouveau, outres neuves !....

Mgr CottanceauA vin nouveau, outres neuves ! A Pentecôte nouvelle, cœurs nouveaux…

Alors que nous nous unissons au Saint Père, à tous les fidèles rassemblés à Rome et à toute l’Eglise pour fêter le jubilée du renouveau charismatiques, nous pouvons nous demander ce que peut signifier pour nous cette nouvelle Pentecôte. Comme l’Esprit Saint mettait au cœur des apôtres le feu qui allait embraser le monde, il continue aujourd’hui de raviver en chacun de nous ce feu qui purifie, réchauffe et éclaire …

* Pour vivre joyeusement notre Foi malgré les difficultés, pour que notre attachement au Christ soit source de bonheur et que nous ayons vraiment des visages de ressuscités enthousiastes, grâce à l’Esprit de fête qui brille dans nos cœurs. Ainsi pourrons nous chanter avec Marie : « Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon sauveur ».

* Pour travailler sans cesse à la construction de l’unité dans nos communautés pour que nous soyons un comme le Père et le Fils ne font qu’un, grâce à l’Esprit d’unité qui nous rassemble en un seul corps

* Pour vivre dans nos familles, entre époux et épouse, entre parents et enfants cet amour qui est don, accueil, respect, fidélité, et qui prend sa source dans l’amour qui unit le Père et le Fils et qui se nomme l’Esprit d’amour.

* Pour combattre sans cesse ce qui porte atteinte à l’image et à la ressemblance de Dieu inscrite en chaque personne, tous ces fléaux qui se nomment intolérance, injustice, violence, non-respect de l’autre, misère… Rappelons-nous les paroles du prophète Isaïe reprises par Jésus dans la synagogue de Nazareth : «L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a consacré par l'onction, pour porter la bonne nouvelle aux pauvres. Il m'a envoyé annoncer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer en liberté les opprimés, proclamer une année de grâce du Seigneur. » (Lc 4, 18)

Que viennent les jours où l’Esprit nous ouvrira davantage encore à la connaissance du Christ Jésus, où tous serons prophètes en laissant agir en nous l’Esprit : « Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau, j'ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous » (Ez 36, 26)

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Paroisse de la Sainte-Famille, Huahine

eglise-de-huahine.jpgLe mardi 30 mai 2017 est retournée vers son Père, Henriette LEE, épouse de Christo LEE, tauturu Katekita et répondant du TVO à la paroisse de la Sainte-Famille de Huahine.

Père Jean-Pierre POTELLE et la communauté paroissiale de Huahine présente à la famille leurs sincères condoléances.

MANCHESTER

Mgr CottanceauAlors que nous nous apprêtons à célébrer ce Dimanche la journée pour la vie, voici que la violence et la mort s’invitent une fois de plus dans l’actualité de notre monde. A Manchester, 22 jeunes, adultes et enfants, venus entre amis, pour chanter, se réjouir ont eu en quelques instants leur vie arrachée, supprimée. D’autres familles sont plongées dans l’inquiétude et l’angoisse, ayant à déplorer un ou plusieurs blessés. Derrière toutes ces personnes, c’est la communauté humaine qui est blessée, menacée, chaque fois que la vie de l’un de ses membres est retranchée. Notre humanité, malgré ses avancées et ses progrès se voit ainsi toujours confrontée à la violence et à son cortège de souffrance et de mort. Face à cette situation, le reflexe est de trouver les responsables, de chercher l’ennemi. La justice doit en effet avoir le dernier mot. Mais il faut être fort pour parler de justice, et faire taire d’abord l’idée de vengeance. Car au départ, ce qui vient tout naturellement quand quelqu’un nous a blessés, c’est le désir de vengeance. Le penchant naturel, c’est de rendre le mal pour le mal. La Bible nous dit qu’au commencement, ce désir de vengeance est illimité : « J’ai tué un homme pour une blessure, un enfant pour une meurtrissure. C’est que Caïn est vengé 7 fois, mais Lamek 77 fois » (Gn 4, 23-24). Entrer dans cette dynamique consistant à combattre la violence par la violence, c’est se préparer à creuser de nouvelles tombes… Faudrait-il donc accepter que triomphe la haine, fille de la vengeance, et que la vie soit ainsi réduite à néant ?

            Le Christ nous invite à une autre dynamique, celle de l’amour et du pardon… aussi dur que ce choix puisse paraitre. Car accepter d’entrer dans cette dynamique de l’amour est encore un combat, une lutte qui commence en chacun de nous. C’est en effet en chacun de nous, dans notre cœur que prend naissance cette violence, toujours prête à se manifester pour nous défendre ou défendre nos intérêts et nos points de vue. Cette lutte peut également nous conduire à nous tourner vers Dieu pour lui dire notre révolte, notre souffrance, lorsque nous devenons victimes de la violence et que cette souffrance est trop lourde à porter. Qu’il nous suffise de rappeler les mots que Jésus adresse à son Père alors que, victime lui-même de la violence des hommes, il meurt sur la croix : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? ». Pourtant, Jésus n’invite pas à la résignation, il invite au combat : il exige le pardon 70 fois 7 fois, il invite à aimer son ennemi et à prier pour ceux qui persécutent… Il résiste à la tentation de la violence. Il va jusqu’à demander à son Père le pardon pour ses bourreaux. Il invite à résister à la violence par l’Esprit d’amour, seul capable d’obtenir la conversion du violent et la réconciliation entre lui et sa victime. Jésus ne se contente pas, face à la violence, d’un abandon passif entre les mains de Dieu, il fait violence au violent en lui pardonnant et en l’appelant à la conversion et à la réconciliation. Il nous rappelle enfin que c’est l’amour qui aura le dernier mot. Jésus est sorti vainqueur du tombeau, la vie a triomphé de la mort.

Ce qui s’est passé à Manchester nous touche et nous interpelle tant il est vrai que ce combat contre la violence et pour le respect de la vie se joue déjà en nous et à nos portes ! Quel sera notre choix ?

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

DECES DE SŒUR DE SAINT JEAN TASSIE

SoeurmadeleinetassierLes Sœurs de Saint Joseph de Cluny de la Vice-Province du Pacifique francophone ont la douleur de vous faire part du départ de leur Sœur aînée Madeleine de Saint Jean TASSIE vers la maison du Père, à l'âge de 95 ans.
Elle a quitté cette terre à l'aube de la fête de l'Ascension, pendant son sommeil, paisiblement.
Son corps est exposé à la Communauté Notre-Dame (Communauté des Sœurs Aînées) de la Mission.
La Communauté restera ouverte à tous ceux et celles qui viendront prier auprès de la dépouille de notre Sœur, toute la journée de vendredi.
La messe aura lieu le samedi 27 mai 2017 en l'église Maria no te Hau à 9h et sera suivi de l'inhumation au caveau des Sœurs au cimetière de l'Uranie.
Sœur Madeleine a, durant sa vie terrestre, mis en pratique ce verset de l'Evangile selon St Matthieu : " j’avais faim, et vous m’avez donné à manger; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli; j’étais nu, et vous m’avez habillé; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !" Les Sœurs et tous ceux et celles qui l'ont connue et côtoyée peuvent en témoigner !!!!
Aujourd'hui, chère Sœur Madeleine, avec le Christ Ressuscité, tu retournes vers ton Dieu et entre dans la joie de ton Maître.... Mais le souvenir de la Bienveillance dont tu as fait preuve sur cette terre restera à jamais graver dans la mémoire de toutes les Sœurs ainsi que de tous ceux que tu as aimé, aidé, éduqué et à qui tu as enseigné l'amour de Dieu....
 Nous présentons à toute la communauté, nos plus sincères condoléances.

Centre Diocésain de Tibériade 1 juin 2017

tiberiade-1.jpgTous les responsables de groupes (ou un représentant) animant ou désirant animer des retraites au Centre diocésain de retraites de Tibériade sont invités à la réunion du jeudi 1er juin 2017 à 16h30 à l'archevêché, pour information sur la situation du centre diocésain de retraites de Tibériade et fixer le calendrier pour le second semestre 2017 (juillet 2017 à février 2018 inclus).

Renouveau Charismatique Jubilé d’or (50 ans)

Jubile d orLa Pentecôte approche ! Pour répondre à l’appel du Pape François les Bergers des groupes du Renouveau et le Comité Diocésain proposent cette année 7 lieux de rassemblement.

Une affiche de présentation est diffusée dans les paroisses avec le présent communiqué. Les bergers peuvent se procurer l’affiche au secrétariat de l’archevêché.
Le Semeur Tahitien du dimanche 28 mai prochain présente quelques documents pour le Jubilé d’Or.
Samedi 03 juin : une veillée de prière en union avec tous les « charismatiques » réunis à Rome autour du Pape aura lieu dans toutes les paroisses du diocèse. Le plan suggéré pour cette veillée, en accord avec Mgr Jean-Pierre Cottanceau, est joint au présent communiqué. La méditation proposée par Mgr Jean-Pierre aux prêtres et responsables pastoraux des paroisses sera diffusée la semaine prochaine.
Bonne préparation à ce Jubilé. N’hésitez pas à inviter vos familles, vos voisins…

Jubileorrenouveau N 21 affiche renouveau charismatique

 

Clic sur image pour la voir en grand format

Te Mahana o te Fatu 27 mai 2017

Temahanaotefatu27052017Te Mahana O Te Fatu vous propose ce samedi 27 mai à 7h30 sur Polynésie 1ère un reportage sur deux sœurs de St Joseph de Cluny :
Sr Marie-Joseph de la Sainte Trinité (Grace Voirin) qui a fait ses vœux temporaires en mars 2017 à Papeete
et Sr Cécilia en Inde qui danse pour Dieu. (Réalisation : Georges Daviles-Estines)

Radio Maria no te Hau du 29 mai au 2 juin 2017

logo-rmnth.pngVoici la liste des enseignements diffusés sur les ondes de la radio à 10h.
> Lundi 29 mai : Témoignage du Père Bruno MAI sur le Renouveau Charismatique ;
> Mardi 30 mai : Diacre Donald CHAVEZ : « Choisis la vie » ;
> Mercredi 31 mai : « La Visitation et la Nativité » par Père Guillaume de MENTHIÈRE ;
> Jeudi 01 juin : Interview de Guy PAIN de la Fraternité EPHATA par Cyril ;
> Vendredi 02 juin : « Marie, vrai visage de la miséricorde » de Père Etienne RICHER.

Emission Enfantine

Emissionenfantine 2016Le thème de l’émission diffusée le mercredi 31 mai à 13h30 portera sur « La Pentecôte et l’Esprit-Saint. Echange sur l’Année ».

VERS UN SURPLUS DE PRESENCE

Mgr CottanceauLe temps de Pâques continue de répandre les bienfaits de la Résurrection du Christ dans nos communautés. Les célébrations eucharistiques avec les lectures dessinent une progression : de la Résurrection du Christ à l’événement de la Pentecôte qui marquent les commencements de l’Eglise.

Revécu tous les ans, ce mouvement peut nous apparaître évident, ne suscitant qu’un intérêt secondaire par rapport à ce qui se joue réellement. En fait, une écoute attentive des discours d’adieux de Jésus que saint Jean nous a transmis révèle quelque chose qui devrait attirer sérieusement notre attention : la première communauté des disciples est traversée par de profondes angoisses et par de terribles interrogations concernant son avenir.

C’est en cela que les dernières paroles de Jésus ont une valeur éminemment cruciale non seulement pour les disciples mais pour toutes les générations de croyants. En résumé, Jésus va mourir, il va rejoindre son Père et, dès lors, la communauté survivra-t-elle à son départ définitif ?

Au dernier soir de sa vie, Jésus donne à ses disciples toutes les clés qui vont leur permettre de dépasser les angoisses de son absence. Dans ses discours d’adieux, il opère un renversement aux implications à la fois inattendues et extraordinaires.

D’une part, la mort sur la croix ne signifie pas l’échec de sa mission, mais au contraire, le dévoilement total de la révélation divine, l’expression ultime de l’amour du Père et du Fils pour l’humanité. D’autre part, la Croix ne signifie pas la fin de la communauté des disciples. Elle ouvre une période d’abondance, un surplus de présence.

L’évangile de dimanche (Jn 14,15-21) relate le don de l’Esprit de vérité, le Défenseur. Avec l’Esprit, la présence de Dieu transcende les limites d’espace et de temps qui restreignaient l’action du Jésus terrestre. Désormais, la communauté vivra de sa présence partout et toujours.

Tout croyant de toute époque est placé dans la capacité d’accueillir le Jésus pascal et d’en témoigner devant le monde. Connaître le Père par l’action de l’Esprit, garder les commandements du Christ et l’aimer attestent l’authenticité de l’événement pascal et fondent l’unité de foi de la communauté des croyants.

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Agenda mai 2017

eveche15w.jpgAgenda de Père Joël Aumeran

Père Joël se rendra
à Rimatara du 22 au 26 mai ;
puis à Rurutu du 26 au 29 mai ;
et à Tubuai du 29 mai au 04 juin.

Sacrement de la Confirmation

Monseigneur Jean Pierre y présidera la célébration de la Confirmation :

  • à Maria no te Hau, Papeete : mercredi 24 mai à 18h ;
  • à Sainte-Trinité, Pirae : jeudi 25 mai à 8h30 ;
  • à Taravao, Cœur Immaculé de Marie : jeudi 25 mai à 18h ;
  • à Puurai, Notre Dame de Grâce : samedi 27 mai à 9h30 ;
  • à Toahotu, Saint Jean l’Evangéliste : samedi 27 mai à 18h ;
  • à Sainte-Thérèse, Vairao : dimanche 28 mai à 10h.

Remerciements Centenaire des apparitions de ND de Fatima

100ansfatima« Si les gens font ce que je vous dis, beaucoup d’âmes seront sauvées et la paix va régner partout »

            Le Comité Diocésain du Rosaire Vivant, remercie :

tous les membres des groupes de Rosaire Vivant qui se sont déplacés pour manifester leur amour de la Vierge Marie, notre Maman du Ciel à l’occasion du pèlerinage et de la messe d’action de grâces du centenaire des apparitions de Notre Dame de Fatima ;

ainsi qu’à :

  • Monseigneur Jean Pierre COTTANCEAU, notre Archevêque
  • Monseigneur Hubert COPPENRATH, notre Archevêque émérite
  • Nos chers prêtres, nos chers diacres, katekita, tavini
  • Monsieur le Maire de la ville de Papeete
  • La direction du Collège-Lycée La Mennais.

A tous grand merci et soyez bénis.

Radio Maria no te Hau du 22 au 26 mai 2017.

logo-rmnth.pngVoici la liste des enseignements diffusés sur les ondes de la radio à 10h.
> Lundi 22 mai : Interview de Mgr Hubert par Vahina sur l’historique du Renouveau Charismatique ;
> Mardi 23 mai : Enseignement en tahitien sur Marie donné par le diacre Gilbert TEANAU ;
> Mercredi 24 mai : « L’Ascension » par Père Maurice FOURMONT et Père Hamaïde ;
> Jeudi 25 mai : « Ascension de notre Seigneur » donné par le diacre Donald CHAVEZ ;
> Vendredi 26 mai : « Je crois en l’Esprit-Saint qui est Seigneur » donné par le diacre Médéric.

Mission Enfantine 24 mai 2017

Emissionenfantine 2016Mercredi 24 mai, ce sera une rediffusion (de 2016) de l’émission sur l’Ascension.

Lundi de Pentecôte vente de tricots

JubileorA l’occasion du Jubilé d’Or du Renouveau Charismatique et des rassemblements de Pentecôte, Radio Maria no te Hau met en vente des tricots blancs et rouges au prix de 1000 frs le tricot.
Les tricots seront disponibles à compter du vendredi 19 mai. Pour les commandes groupées (paroisses, îles), veuillez prendre contact avec la Radio au 40 42 00 11.
Merci de soutenir Radio Maria no te Hau pour qu’elle continue sa mission d’évangélisation.

MARIE

Mgr CottanceauCe samedi 13 mai l’Eglise catholique célèbre le centenaire de la première apparition de la Vierge Marie à Fatima. Dans ce petit village du Portugal, la Vierge Marie est apparue à trois enfants de mai à octobre 1917 tous les 13 du mois. Parmi les messages délivrés, il y a notamment l’exhortation de Marie à prier pour les pécheurs et les âmes du Purgatoire, la dévotion à son Cœur immaculé et la prière du chapelet.

   Notons de suite que l’Eglise catholique n’accorde pas aux apparitions mariales le même degré d’orthodoxie et de vérité que les dogmes de foi. Ces révélations sont dites « privées ». Elles constituent une aide pour la foi mais le chrétien est libre d’y accorder un crédit ou non sans remettre en cause son lien à l’Eglise.

   À propos de Fatima, la Congrégation pour la doctrine de la foi a rappelé que « ces manifestations, qui ne peuvent pas contredire le contenu de la foi, doivent converger vers l'objet central de l'annonce du Christ : l'amour du Père qui suscite chez les hommes la conversion et qui donne la grâce pour s'abandonner à Lui avec une dévotion filiale ».

   Parmi les apparitions mariales répertoriées à travers le monde, quelques-unes recueillent un assentiment de foi plus solide. Tel est le cas bien connu de Lourdes, et aussi de Fatima. L’inscription de la mémoire de Notre-Dame-de-Fatima dans le calendrier liturgique, la présence du pape François à Fatima pour la célébration de l’anniversaire et, dans notre diocèse, l’organisation d’un pèlerinage à la paroisse Maria-no-te-hau ce samedi 13 mai sont des gages supplémentaires.

   Si les positions peuvent varier au sujet de ce type de dévotion, l’importance de la Vierge Marie dans l’Eglise catholique s’explique avant tout par le rôle qu’elle a tenu dans l’histoire du salut. Sur ce plan, les évangiles sont unanimes pour reconnaître à Marie une vocation unique.

   Tout a commencé par le « oui » qu’elle donne à l’invitation faite par l’Ange du Seigneur de devenir la mère du Sauveur. C’est ce lien maternel qui la relie à Jésus, Fils unique du Père, Verbe de Dieu qui prend chair en elle, qui confère à Marie son statut unique parmi toutes les créatures humaines.

   Marie est un modèle de foi, d’espérance et de charité pour tous les chrétiens. Dans sa dernière catéchèse, le pape François souligne la présence de Marie au pied de la Croix puis, après la résurrection et l’ascension de Jésus, au milieu des disciples à la Pentecôte.

   Marie est mère de l’espérance car dans les moments les plus douloureux et les plus importants de la vie de son Fils et de son Eglise– comme de nos propres existences –, Marie « se tient là », « debout au pied de la Croix » ou à genoux à prier et intercéder.

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Centenaire des Apparitions de Fatima

Centenaire fatimaDans le cadre du centenaire des apparitions de Notre Dame de Fatima, le Comité Diocésain du Rosaire Vivant, en communion avec les pèlerins et le Saint Père rassemblés à Fatima, organise une procession le samedi 13 mai 2017.
Voici le programme
13h :    Rassemblement dans la cour du Collège La Mennais
13h30 : Départ de la procession
14h :    Arrivée à Maria no te Hau
            Rappel des apparitions et des messages de ND de Fatima
15h :    Messe d’action de grâces
16h :    Envoi
Pour plus d’informations, contacter le Diacre Gaspar MAHAGA (87 74 33 02)

Sacrement de la Confirmation mai 2017

colombe-flamme-1.jpgParoisse Saint Jean Baptiste, Mataiea
Le samedi 13 mai à partir de 17h30.

RAIATEA
Le dimanche 14 mai.