C’EST LA RENTREE !

Mgr CottanceauDans les jours à venir, nous allons nous trouver en période de « rentrée ». Rentrée scolaire, bien sûr, mais aussi rentrée pour nos communautés paroissiales, avec tout ce que cela comporte : rentrée des catéchismes, nouveau départ pour les groupes qui composent nos paroisses. Certes, organisation, timing, horaires, partage des responsabilités ont leur importance. Mais derrière les questions d’organisation, n’oublions pas l’essentiel : où voulons-nous aller ? Que voulons-nous construire ou faire grandir dans nos communautés, et comment avancer en fidélité à l’Evangile et à la mission de l’Eglise ? Le risque n’est jamais loin de voir nos paroisses comme des entreprises à faire marcher, et de cantonner les personnes en charge au rôle de « managers ».

Le « manager » administre, contrôle que le système fonctionne bien selon les règles. Il demande « comment » et « quand » les choses doivent être faites. Il mesure les rendements et s’intéresse aux statistiques, indice essentiel de réussite à ses yeux. Il veille au bon déroulement des plannings et s’assure que les plans sont respectés. Il veille à ce que la machine soit « bien huilée ».

Cependant, notre Eglise n’est pas une entreprise à faire marcher mais un peuple à faire vivre et avancer. Plus que de « managers », c’est de « leaders » que nos communautés ont besoin.  Le leader innove, donne du souffle et de la vie, développe. Dans l’Eglise, il est celui qui ouvre au souffle de cet Esprit « qui renouvelle la face de la terre ». Il met en premier non pas les structures ou le système, mais les personnes et les dons qu’elles ont reçus de Dieu. Il ne contrôle pas, mais inspire confiance. Il demande « Que faire » et « Pourquoi le faire» en fidélité à l’Evangile. Il entraine à la suite du Christ ceux qui veulent prendre l’Evangile au sérieux et dans le cadre de sa mission, est capable d’ouvrir des chemins nouveaux. Il fait naître au cœur de ceux qu’il rencontre le désir de servir, de se dépasser, de se donner à fond.

Certes, le curé doit être le premier leader de sa communauté. Mais chaque responsable dans sa charge, et chaque baptisé dans sa famille peut être également leader en vivant et insufflant l’Esprit de l’Evangile autour de lui et dans tout ce qu’il vit. Ne serait-ce pas cela, « être prophète » ? Souvenons-nous du vœu de Moïse au livre des Nombres 11, 29 : « Ah ! Puisse tout le peuple de Yahvé être prophète, Yahvé leur donnant son Esprit ! «   En ce début d’année, ce vœu est aussi le mien pour tous les fidèles de notre diocèse !

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU