Myriam de Gemma PARROT

Localisation :
Punaauia
Centres d'intérêts :
vie spirituelle foi catholique

Billets de passionistedepolynesie

Porter du fruit pendant les vacances ?

Mgr CottanceauLes grandes vacances sont maintenant bien installées. Les écoliers profitent des beaux jours. Sur l’île de Tahiti, le Ciel est plutôt bon avec nous. Malgré un peu de chaleur en journée, les soirées sont fraîches et agréables. Des bruits de gorges enrouées accusent toutefois des nuits froides. Le Mara’amu fait son œuvre…

Que faire de ses vacances ? Grosse question, elle revient chaque année, sempiternel casse-tête pour les parents. Des premiers jours remplis par la télévision, par les petits travaux de la maison, par un peu de mer ou de rivière, peut-être par quelques révisions scolaires… mais assez vite, avouons-le, le tour est fait !

Beaucoup de nos enfants, sans doute pas la majorité, ont la chance de pouvoir voyager : dans nos îles pour retrouver de la famille, pour suivre une colonie, à l’étranger pour les plus chanceux, en famille ou dans des familles d’accueil pour apprendre une langue étrangère.

Les vacances riment en tout cas avec loisirs, détente, farniente, retrouvailles entre amis… jours regrettés quand sonnera le retour en classe. En fait, les vacances sont bonnes à condition qu’elles soient idéalement remplies, sinon c’est l’ennui, l’oisiveté, les bêtises loin du regard des parents.

Et pourquoi pas envisager de mener quelques activités spirituelles ? Notre diocèse vit au rythme des écoles de la foi et, dans les jours qui viennent, elles vivront chacune leur temps de retraite spirituelle. Des groupes de jeunes profitent des vacances pour se retrouver dans leur paroisse, pour vivre des temps de prières, animer des messes, faire des sorties…

 Dans l’évangile de ce dimanche, Jésus propose une réflexion sur notre capacité à porter des fruits spirituels (Mt 13,1-23). Les parents pourraient s’y arrêter au regard de ce qu’ils pourraient prévoir pour leurs enfants.

Jésus sème des paroles dans les cœurs comme le semeur fait avec les graines. Elles peuvent tomber dans des pierres et des ronces et avoir peu de chances de germer. Elles peuvent aussi tomber dans de la bonne terre et donner du fruit.

Bonnes vacances à tous !

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Vice-Province des Sœurs de Saint Joseph de Cluny

amj-1.jpgLes Sœurs de Saint Joseph de Cluny tiendront leur Chapitre Vice-Provincial du 17 au 22 juillet. Il sera précédé de trois jours de récollection.

Elles se recommandent à la prière de tous, afin qu’elles soient accueillantes aux inspirations de l’Esprit et puissent continuer à servir généreusement l’Eglise de Polynésie selon le charisme de la Bienheureuse Anne-Marie JAVOUHEY dont la fête se célèbre le 15 juillet.

Secours Catholique vacances

Secours cathoLe Secours Catholique est fermé pendant tout le mois de juillet. La réouverture se fera le mercredi 16 août.

Radio Maria no te Hau du 18 au 22 juillet 2017

logo-rmnth.pngA l’occasion des écoles de formations, durant ce mois de juillet, la programmation des émissions changera :
Les enseignements seront diffusés à 01h00 – 08h00 – 16h00 – 21h00.

Radio Maria no te Hau diffusera sur ses ondes :
> Lundi 17 juillet : « Quand les Prêtres viennent à manquer » par Père Auguste 6ème Partie ;
> Mardi 18 juillet : Direct du Diacre Médéric à Maria no te Hau de Papeete ;
> Mercredi 19 juillet : « La pastorale des petits » par Père Auguste – 1ère Partie
> Jeudi 20 juillet : Direct du Diacre Médéric à Maria no te Hau de Papeete ;
> Vendredi 21 juillet : La pastorale des petits par Père Auguste – 2ème Partie ;
> Samedi 22 juillet : Direct du Diacre Médéric à Maria no te Hau de Papeete.

Les messes de la semaine seront diffusées en direct à 06h00 depuis les écoles suivantes :
Lundi et vendredi : Chrsit-Roi Pamatai – Emmaüs
Mardi, jeudi et samedi : Maria no te hau Papeete – KTKT, Nota, Re’o Tahiti
Mercredi : Anetiohia – Sainte Thérèse – Taunoa.

C’est la rentrée !

Mgr CottanceauLes écoles de la foi du mois de juillet ont débuté cette semaine. Comme chaque année, des jeunes et des adultes choisissent de passer un mois dédié normalement aux vacances et aux loisirs à se former aux vérités de la foi et à l’enseignement de l’Eglise.

Antioche (pour une initiation à la vie chrétienne et en Eglise), Emmaüs et le Ha’api’ira’a Katekita (pour la formation à des ministères investis), Nazareth (pour la formation des catéchistes) et l’école de la catéchèse en langue tahitienne, les classes de Reo Maohi (pour la maîtrise de la langue), le Ha’api’ira’a Nota (pour la conduite du chant), Sykar (pour les jeunes) : nos écoles sont une vraie bénédiction pour notre diocèse !

En scrutant l’évangile de ce dimanche (Mt 11,25-30), les paroles de Jésus offrent une belle indication quant à l’esprit qui devrait régner dans nos écoles et dans le cœur des participants : accueillir la révélation donnée par Jésus Christ et connaître le Père, venir à Jésus Christ et porter son joug fait de douceur et d’humilité et, de cette manière, obtenir le repos de l’âme.

Cela dit aussi le caractère spécifique de nos lieux de formation. La rencontre avec le Christ, la volonté de servir, l’acquisition des aptitudes requises pour pouvoir exercer un ministère, nous avons là les traits essentiels nécessaires à l’accomplissement de la mission donnée par le Seigneur.

Le succès de la formation dépend donc à la fois de la capacité des formateurs à susciter le goût de faire ce chemin et des participants eux-mêmes à y entrer. Si bien que le mois de formation peut être envisagé avant tout comme un temps de ressourcement sinon une grande retraite spirituelle au cours de laquelle devrait s’opérer une conversion du cœur.

De ce point de vue, chaque école devient une école de spiritualité. La plupart porte d’ailleurs des noms qui renvoient à un style de cheminement spécifique : Antioche et l’évangélisation des régions païennes, Emmaüs et l’ouverture des cœurs aux Écritures, Nazareth et la croissance en humanité et en foi, Sykar et la rencontre avec Jésus qui enclenche la reconnaissance du Messie Sauveur du monde.

À tous, bon chemin !

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Agenda juillet 2017

eveche15w.jpg

Agenda de Mgr Jean Pierre Cottanceau
Monseigneur Jean Pierre sera de retour le 13 juillet.

Comité Diocésain du Rosaire Vivant Pèlerinage à Tautira

Rosaire 1Le pèlerinage annuel aura lieu ce samedi 08 juillet à Tautira.

7h30    :           Rassemblement à la salle omnisport
7h45    :           Mise en place de la procession
8h        :           Mot d’accueil du curé
8h30    :           Enseignement donné par Monseigneur Hubert
11h      :           Présentation du nouveau bureau du Comité Diocésain et des Délégués de secteurs
11h30  :           Messe présidée par le Vicaire Général accompagné des prêtres présents

Vous trouverez en pièce jointe le programme détaillé ainsi que la répartition des tâches pour cette matinée du 08 juillet à Tautira.

Annuaire Diocésain

eveche15w.jpgNous informons que le nouvel Annuaire Diocésain est disponible. Il est en vente au prix de 600 frs au secrétariat de l’Archevêché.

Librairie Pure Ora vacances

Pureora 1A notre aimable clientèle, nous informons notre aimable clientèle de la fermeture de la librairie Pureora pour 1 semaine de vacances, du lundi 10 juillet au samedi 15 juillet 2017.

La réouverture se fera le lundi 17 juillet à 08h00. Nous vous remercions pour votre compréhension.

Radio Maria no te Hau du 11 au 15 juillet 2017

logo-rmnth.pngA l’occasion des écoles de formations, durant ce mois de juillet, la programmation des émissions changera :
Les enseignements seront diffusés à 01h00 – 08h00 – 16h00 – 21h00.

Radio Maria no te Hau diffusera sur ses ondes les enseignements suivants :
> Lundi 10 juillet : « Quand les Prêtres viennent à manquer » par Père Auguste à l’école Emmaüs ;
> Mardi 11 juillet : Direct de l’enseignement donné par le Diacre Médéric depuis Maria no te Hau de Papeete ;
> Mercredi 12 juillet : « Quand les Prêtres viennent à manquer » par Père Auguste à l’école Emmaüs ;
> Jeudi 13 juillet : « Quand les Prêtres viennent à manquer » par Père Auguste à l’école Emmaüs ;
> Vendredi 14 juillet : Cours commun du Père Bruno MAI depuis l’école Antioche ;
> Samedi 15 juillet : Direct de l’enseignement donné par le Diacre Médéric depuis Maria no te Hau de Papeete.

Les messes de la semaine seront diffusées en direct à 06h00 depuis les écoles suivantes :
Lundi et vendredi : Chrsit-Roi Pamatai – Emmaüs
Mardi, jeudi et samedi : Maria no te hau Papeete – KTKT, Nota, Re’o Tahiti
Mercredi : Anetiohia – Sainte Thérèse – Taunoa.

« … un fils de Tahiti monter à l’autel du Seigneur »

Mgr CottanceauL’actualité de notre Eglise locale est marquée par un événement joyeux en l’honneur de Monseigneur Hubert Coppenrath, archevêque émérite. Il y a 60 ans, le 27 juin 1957, Mgr Hubert recevait l’ordination presbytérale à Poitiers.

Deux ans plus tard, lors de la première messe de père Hubert à Tahiti, Monseigneur Mazé montra son enthousiasme en commençant l’homélie par ces mots : « Dieu soit béni, de nous donner la joie de voir aujourd'hui à Papeete, un fils de Tahiti monter à l'autel du Seigneur ».

Depuis ce moment, père Hubert a parcouru un long et beau chemin qui l’a conduit jusqu’à l’épiscopat. Il y a sans doute eu des hauts et des bas, comme il l’a confié lui-même dans son homélie de dimanche dernier à l’église Maria-no-te-hau. Mais père Hubert n’a pas dévié et aujourd’hui encore, il continue de monter à l’autel pour célébrer et bénir les fidèles.

À travers lui, c’est aussi tout le ministère presbytéral qui est particulièrement honoré. Comme il l’a dit dans cette même homélie : « la prêtrise est le plus beau métier au monde… parce qu’il implique de conduire les hommes vers Dieu ».

Et de poursuivre en relevant que c’est aussi un métier difficile, non pas en raison des renoncements à faire, contrairement à ce que pensent la plupart des gens, mais précisément parce que le fait de conduire les hommes à Dieu n’est pas une tâche aisée. Les tentations sont grandes et les hommes se laissent détournés par des appétits contraires à ce que demande l’Évangile.

Mgr Hubert s’est-il pour autant découragé ? Absolument pas ! Il est resté fidèle à ses engagements et il œuvre encore au sein de la paroisse qu’il a servie durant presque toute sa vie de prêtre. En cela, il est un exemple pour tous, non seulement pour les prêtres, mais tous les fidèles, en particulier les séminaristes.

Que le Seigneur soit béni pour toutes les messes, baptêmes, mariages, confirmations, onctions des malades célébrés par Mgr Hubert durant toutes ces années, pour la Parole de Dieu proclamée, pour les réconciliations, les encouragements, les réconforts, les consolations, les joies apportées à travers lui, tout cela par amour pour Jésus Christ !

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Agenda juillet 2017

eveche15w.jpg

Agenda de Mgr Jean Pierre Cottanceau
Monseigneur Jean Pierre est en France jusqu’au 13 juillet.

Agenda de Mgr Jean Pierre Cottanceau
Monseigneur Jean Pierre est en France jusqu’au 13 juillet.

Agenda du Père Abraham Meitai
Père Abraham est actuellement à Aratika jusqu’au 01 juillet.

Agenda de Père David Leou-Tham
Père David se rendra à Puka Puka du 03 au 10 juillet.

Calendrier Liturgique

Dimanche 09 juillet 2017
NOTRE DAME DE PAIX

Veuillez rajouter les références de la 2è lecture pour ce jour-là :
L1 : Is 9, 1-3.5-6
Ps 84 (85), 9ab-10, 11-12, 13-14
L2 : Ga 4, 4-7 (en tahitien : Gal 4, 4-7)
Ev : Lc 1, 26-38
Merci de votre compréhension.

Ecoles de Formation du mois de Juillet 2017 Rentrée

eveche15w.jpgLa formation des différentes écoles débutera le lundi 03 juillet.
Haapiiraa Katekita, Reo Tahiti, Nota, Faaroo (Tahitien) : à la Mission ;
Anetiohia/Antioche : Messe à 8h en l’église Sainte-Thérèse ;
Emmaus : à la paroisse Christ-Roi, Pamatai ;
Ecole de la catéchèse : à la paroisse du Sacré-Cœur, Arue ;
Sykar : au Grand Séminaire.

Te Mahana o te Fatu rencontre avec Brice Coppenrath

Temanaotefatu 1Te Mahana O Te Fatu vous a  proposé ce samedi 24 juin à 7h30 sur Polynésie Première une rencontre avec Brice Coppenrath, un homme de la terre enraciné dans la foi . Un témoignage humble mais vivifiant. Des images uniques sur la reconstitution du calvaire et du tombeau du Christ à laquelle il a contribué dans sa paroisse de Hitiaa. Te Mahana O Te Fatu - images et réalisation: G. Daviles-Estinès - 26 min.

Voir la vidéo

Pour retrouver les autre vidéos de Te Mahana O Te Fatu

Renouveau Charismatique juillet 2017

RenouveaucharismatiqueRéunion du Comité Diocésain du Renouveau Charismatique
Les bergers et bergère, membres du Comité Diocésain, sont invités à  se réunir :
Samedi 1er juillet de 8h30 à 10h à l'archevêché (2è étage - salle Mgr Verdier)
Merci de tout faire pour être présent(e)s à cette réunion, à défaut déléguez votre adjoint ou adjointe. Merci de votre soutien et de votre participation.

Remerciements à la paroisse Saint-Joseph de Faa’a :
Le Comité Diocésain du Renouveau Charismatique et tous les bergers et membres des groupes de soutien présents ce samedi 24 juin à la paroisse St Joseph de Faa'a remercient sincèrement Père Abraham, Père David, le Berger de Faa'a, le Diacre Michel, le groupe de prière de St Joseph et toute l'amuiraa pour votre accueil, pour l'animation de cette belle rencontre. Merci pour le frustulum final qui était un régal.
Que le Seigneur bénisse chacun et chacune.
Restons unis dans cette Louange qui nous pousse à vivre une Nouvelle Pentecôte hors de nos "petits cénacles" !

Radio Maria no te Hau du 3 au 8 juillet

logo-rmnth.pngA l’occasion des écoles de formations, durant ce mois de juillet, la programmation des émissions de Radio Maria No Te Hau changeront :
Les enseignements seront diffusés à 01h00 – 08h00 – 16h00 – 21h00.
Radio Maria no te Hau diffusera sur ses ondes les enseignements suivants :
Lundi 03 juillet : 08h00 Direct de la messe d’ouverture pour les écoles de formations
10h00 Enseignement : La faiblesse, une chance ? par Père Emidio-Marie
Mardi 04 juillet : 08h00 Direct du Diacre Médéric à Maria no te Hau de Papeete
Mercredi 05 juillet : 08h00 Prophétie et puissance de guérison par Philippe MADRE (Sauf changement pour l’école Emmaüs)
Jeudi 06 juillet :
08h00 Direct du Diacre Médéric à Maria no te Hau de Papeete
Vendredi 07 juillet : 08h00 Diffusion depuis l’école Anétiohia – Père Bruno MAI

L’école diaconale se porte bien

Mgr CottanceauAprès le Grand Séminaire, l’école diaconale vient, elle aussi, de terminer son année académique. Avec un peu plus de trente étudiants, l’école se porte bien, signe que le diaconat permanent engendre de l’intérêt parmi les fidèles.

L’année a fini sur des admissions parmi les candidats au diaconat ainsi que des investitures (lectorat, acolytat). Il devrait donc y avoir de nouvelles ordinations dans les mois qui viennent. Nous nous réjouissons de cela et nous tenons à remercier l’ensemble des formateurs qui se dévouent.

Le diaconat manifeste ce qui fait l’essence de tous les ministères ecclésiaux, ordonnés ou non : le service de la communauté. Le diacre est l’incarnation sacramentelle du Christ qui s’est fait le serviteur de tous, jusqu’à s’abaisser devant les apôtres pour leur laver les pieds et donner sa vie sur la Croix.

Il est capital que les candidats au ministère diaconal conservent à l’esprit l’identité propre de ce ministère. Il ne s’agit pas de s’arroger un titre qui apportera une reconnaissance sociale. Le diacre n’est pas non plus à considérer seulement comme un auxiliaire du prêtre qui pourra tant bien que mal palier son absence. En outre, dans notre diocèse, le diaconat s’est surtout épanoui dans le service de la Parole, de la liturgie et de la préparation aux sacrements.

Mais la mission du diacre compte aussi depuis ses origines le service des pauvres et des exclus. De ce point de vue, le diacre est moins un homme de l’autel qu’un homme placé à la porte d’entrée de l’église : qui accueille chaque fidèle, repère les plus démunis, regarde au loin ceux et celles qui n’osent plus prendre le chemin de l’église, puis interpelle la communauté et encourage l’esprit de charité et d’évangélisation.

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Ecoles de Formation du mois de Juillet 2017

eveche15w.jpgToutes les personnes qui désirent s’inscrire aux Ecole de la Foi : Katekita, Nota, Reo Tahiti, Catéchèse (Français/Tahitien), Antioche, Emmaus, Sykar devront se rapprocher des prêtres et diacres de leur paroisse.
(En annexe, la feuille d’inscription de l’archevêché ainsi que la note d’information de l’Ecole Emmaüs et de l’école de la Catéchèse) : ici
Vous trouverez également un dépliant de présentation de toutes les écoles de formation, disponible au secrétariat de l’archevêché et dans les paroisses.

Haapiiraa Reo Tahiti
Le Haapiiraa reo tahiti fonctionne en association avec le Haapiiraa katekita et le Haapiiraa nota. En effet pour la formation spirituelle (messes, enseignements spirituels du diacre Médéric Bernardino, retraite), il a un programme commun avec les deux autres écoles. Le Haapiiraa reo tahiti est destiné à ceux qui ont déjà une connaissance du tahitien mais qui veulent se perfectionner en particulier dans le domaine de la langue bibiblique et religieuse. Plusieurs des professeurs appartiennent à l’Académie Tahitienne et les enseignements sont en conformité avec la grammaire et l’écriture de l’Académie.

Ecole de la CATECHESE
Le Service Diocésain de la Catéchèse informe que toutes les personnes qui désirent  être formés pour enseigner la catéchèse aux enfants ou pré-adolescents et préparer les adultes aux sacrements d’initiation peuvent s’inscrire auprès de leur curé ou diacre de votre paroisse ou encore auprès de leur directeur d’établissement scolaire catholique.

L’Ecole « NAZARETH » se propose de vous accompagner pour une formation de 4 semaines ou 2 selon vos disponibilités.
Vous trouverez en annexes le descriptif de l’école en français ainsi que la feuille d’inscription.

De l’Ascension au Saint-Sacrement

Mgr CottanceauLa fête du Saint-Sacrement que nous célébrons ce dimanche continue de faire résonner le mystère de Pâques dans nos célébrations liturgiques. Le pain eucharistique que nous mangeons et contemplons réalise la promesse de la dernière Cène : « faites ceci en mémoire de moi », et perpétue la présence réelle du Christ – Emmanuel, Dieu-avec-nous – dans le monde.

En lisant saint Jean, la perspective de l’ascension définitive du Christ auprès de son Père a engendré de profondes inquiétudes parmi les disciples. C’est pourquoi le don de l’Esprit a un caractère si essentiel : c’est par Lui que l’absence visible du Christ est comblée par une présence réelle grâce à la proclamation de la Parole et la célébration des sacrements.

De fait, lorsque le célébrant invoque l’Esprit Saint dans la célébration des sacrements, en particulier dans l’eucharistie, les espèces du pain et du vin « deviennent pour nous le Corps et le Sang de Jésus Christ notre Seigneur ». En ceux-ci, le Christ se donne à nouveau à chacun : « sa chair nourrit, son sang abreuve, mais le Christ tout entier demeure sous chacune des espèces », proclame la séquence de la messe du Saint-Sacrement.

La puissance du « faites ceci en mémoire de moi » ne réside pas cependant dans la répétition d’un rite. Aussi pieux que nous puissions être, Jésus Christ n’a pas voulu être adoré mais écouté et accueilli réellement. Ce qu’il s’agit de reproduire dans nos existences est le don que le Christ a fait de lui-même sur la Croix par amour pour l’humanité.

Et s’il est vrai que nous n’avons pas forcément à passer par les épreuves sanglantes de la passion à l’instar du Christ, il reste que le choix de vivre comme lui conduit à la mise en croix de nos égoïsmes, nos violences, nos ambitions désordonnées.

Si l’Eucharistie est « action de grâce », c’est précisément parce que nos propres vies, aussi imparfaites soient-elles, peuvent manifester la vie même du Christ : « Chrétiens, deviens ce que tu contemples, contemple ce que tu reçois, reçois ce que tu es : le Corps du Christ » (cf. saint Augustin) !

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU

Ecoles de Formation du mois de Juillet 2017

eveche15w.jpgToutes les personnes qui désirent s’inscrire aux Ecole de la Foi : Katekita, Nota, Reo Tahiti, Catéchèse (Français/Tahitien), Antioche, Emmaus, Sykar devront se rapprocher des prêtres et diacres de leur paroisse.
(En annexe, la feuille d’inscription de l’archevêché ainsi que la note d’information de l’Ecole Emmaüs et de l’école de la Catéchèse)
Vous trouverez également un dépliant de présentation de toutes les écoles de formation, disponible au secrétariat de l’archevêché et dans les paroisses.

Errata

Une erreur s’est glissée dans le tract qui a été distribué pour informer sur les écoles de formation. Cette erreur concerne l’École des katekita, l’École de musique et de chant religieux, et le Haapiiraa  reo tahiti.
La participation financière n’est pas de 11.000 francs + 4.000 francs, comme il est écrit, mais seulement de 4.500 francs pour la retraite.
11.000 francs est le coût réel d’un élève, mais cette somme n’est pas demandée aux élèves afin de ne pas faire peser sur ceux qui viennent de loin, en particulier des îles, une charge trop lourde.

Ecole Emmaüs N 22 ecole de la foi 2017 emmaus 1n.22-ecole-de-la-foi-2017-emmaus.pdf
Fiche d'inscription écoles de la foi N 22 formulaire d inscription ecole de la foiN 22 formulaire d inscription ecole
de la foi
Fiche d'inscription école de la catéchès N 22 fiche inscription hf 2017N 22 fiche inscription hf 2017