ECOLES DE JUILLET

Mgr Cottanceau           En ce jeudi 2 Août où nous célèbrerons la clôture des « écoles de Juillet » par la messe d’investiture, il est réconfortant de constater combien ces écoles mobilisent laïcs, diacres et prêtres pour donner un souffle renouvelé à notre Eglise diocésaine. La disponibilité, le temps consacré, les énergies déployées, le désir de se former, les temps de partage et de prière, les services rendus, et, cette année, ce temps fort diocésain que furent les « Etats Généraux des Katekita », autant de signes positifs qui nous invitent à croire que l’Esprit est bien à l’œuvre dans les cœurs pour l’accomplissement de la mission de l’Eglise reçue du Christ.

            Mais cette présence de l’Esprit ne saurait nous aveugler sur les dangers qui nous guettent comme ils ont été présents dans la vie des Apôtres. Quelles sont ces tentations ?

* Tentation de l’exclusivisme et du monopole : « Jean prit la parole et dit : « Maître, nous avons vu quelqu’un expulser les démons en ton nom, et nous voulions l’empêcher parce qu’il ne te suit pas avec nous ! » (Lc 9, 49) Jésus ne le suit pas dans cet exclusivisme du groupe ! Personne n’est propriétaire exclusif de la Bonne Nouvelle. L’Esprit souffle où il veut !

* Tentation du plafonnement : jusqu’où peut-on aller dans la mise en pratique de l’Evangile ? C’est la question de Pierre au sujet du pardon : « Combien de fois dois-je pardonner ? Jusqu’à 7 fois ? » (Mt 18, 21) C’est le piège du quantitatif !

* Tentation de vouloir être le plus grand, le premier, le plus important : « ma mission, ma place est plus importante que la tienne ! » C’est la discussion des apôtres après la 2° annonce de la passion en Mc 9, 30. C’est aussi l’enseignement que donne Jésus en Mc 10, 43 : « Ne faites pas peser votre puissance sur les autres, comme font les grands de ce monde…Celui qui voudra devenir grand parmi vous sera votre serviteur, et celui qui voudra être le premier parmi vous sera l’esclave de tous ! » (On ne choisit pas celui dont on veut être serviteur : Jésus invite les disciples à se faire esclaves DE TOUS)

* Tentation de solliciter la « punition divine » en cas d’échec ou de difficulté. Alors que Jésus n’est pas accueilli dans un bourg de Samarie, les apôtres demandent : « Veux-tu que nous ordonnions au feu de descendre du ciel et de les consumer ? » (Lc 9, 54) Devant l’échec, Jacques et Jean demandent la punition divine !!! Jésus les réprimande. Dieu ne punit pas ! Et si mon frère vient à pécher ? « Reprends le seul à seul… S’il n’écoute pas, prends encore avec toi un ou deux autres… S’il refuse d’écouter, dis-le à la communauté… Et s’il refuse d’écouter la communauté, qu’il soit pour toi comme le païen et le publicain » (Mt 18, 15). Que l’on se souvienne alors de la façon dont Jésus a traité le païen, le publicain, le pécheur !!!

Les écoles de Juillet sont terminées, la mission continue. Puisse l’Esprit Saint nous tenir tous en éveil sur ces tentations. Que ceux et celles qui ont vécu cette expérience des « écoles de la Foi » et ceux qui ont le désir de servir l’Eglise se trouvent fortifiés contre ces dangers, fortifiés pour poursuivre leur route avec un plus ardent désir de vivre ensemble cette mission dans la fidélité au Christ.

+ Monseigneur Jean-Pierre COTTANCEAU