Je suis avec vous tous les jours

Mgr Cottanceau« …Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin des temps ! » Telle est la promesse que fait le Seigneur Jésus Christ à ses apôtres au moment de rejoindre son Père. Nous devons donc surveiller notre langage : lors de cet événement de l’Ascension que l’Eglise célèbre ce Jeudi 21 Mai, le Christ ne quitte pas ses disciples, il ne les abandonne pas ! Il entre dans un nouveau mode de relation avec eux. Désormais, le Christ n’est plus « localisé » à Jérusalem ou à Capharnaüm ou à Jéricho… Il est dans nos coeurs, plus près de nous que jamais, et ce, grâce à son Esprit que nous célébrerons à la Pentecôte de façon particulière, un Esprit qui nous pousse à prier et à agir !

Oui, le Seigneur Jésus Christ est bien présent, non seulement parmi nous – « lorsque deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » - mais aussi en nous. Et son Esprit est toujours à l’oeuvre, irrigant le coeur des croyants, pierres vivantes de l’Eglise, irrigant la prière et l’action de l’Eglise, afin que le commandement d’amour que nous a laissé le Christ soit mis en oeuvre pour le monde.

Si nous pouvons souffrir à juste titre que l’image de cette Eglise ait été ternie ces derniers mois, la pandémie du Covid 19 nous donne cependant l’occasion de jeter sur elle et sur son action une lumière qui invite à l’espérance. Lors de la 73e assemblée annuelle de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui se déroulait à Genève ces 18 et 19 mai, Mgr Ivan Jurkovič, représentant permanent du Saint-Siège à l’ONU a ainsi mis en avant le rôle de l’Église, engagée auprès des plus vulnérables sur tous les continents : « dans le monde entier, quelque 5 000 hôpitaux d'inspiration catholique et plus de 16 000 dispensaires de l’Église complètent et renforcent les efforts des gouvernements pour fournir des soins de santé à tous ». Par ailleurs, a souligné Mgr Jurkovič, « depuis le début de l'épidémie, de nombreux ordres religieux, des paroisses et des prêtres ont été en première ligne, s'occupant de ceux qui ont été infectés et de leurs familles ». De son côté, le Saint-Siège « s’est engagé à contribuer au Fonds d'urgence de l'OMS pour la fourniture d’équipements de protection individuelle (EPI) pour le personnel médical de première ligne, et a déjà fait divers dons aux régions qui en ont besoin d'une aide d’urgence ». (Source : « Vatican New » du 19 Mai 2020). Quelques faits relevés sur le site « Vatican News » du 15 Mai 2020 viennent illustrer ces propos :

« À Rhodes, les frères de la Custodie de Terre Sainte auprès des plus démunis :
Soutenir matériellement et spirituellement les nombreux personnes pauvres et réfugiées qui passent sur l'île grecque de Rhodes en espérant un jour rejoindre un autre pays d’Europe : c'est le défi relevé par les frères franciscains de la Custodie de Terre Sainte présents sur place. Une mission qui se déploie davantage en cette période de pandémie.

L’Ordre du Saint-Sépulcre porte secours aux familles chrétiennes de Terre Sainte
Le cardinal Fernando Filoni, nouveau Grand Maître de l'Ordre, souligne l’urgence de soutenir les familles chrétiennes vivant dans ces pays pour leurs besoins essentiels. Les priorités sont le soutien à 38 écoles du Patriarcat latin en Palestine et en Jordanie, impliquant 15.000 élèves, et une aide extraordinaire à plus de 10.000 familles.

Nigéria : Mgr Okeke vient en aide aux populations pauvres
Mgr Valerian Okeke, archevêque d’Onitsha au Nigeria, a lancé une opération caritative pour venir en aide aux personnes vulnérables en ce temps de crise sanitaire due au nouveau coronavirus.

Kenya : Les petites soeurs de Saint-François viennent en aide aux pauvres
Environ 100 familles ont bénéficié d’un don des petites soeurs de Saint-François à Nairobi au Kenya. Cette initiative fait suite à l’appel des évêques de ce pays à venir en aide aux populations vulnérables.

Zambie-Malawi : Les jésuites s’engagent dans la lutte contre le Covid-19
Les jésuites de la Province de Zambie-Malawi ont lancé une initiative visant à aider les personnes les plus démunies à combattre les conséquences néfastes de la propagation du nouveau coronavirus. »

Plus près de chez nous, « Tahiti Infos » du 15 Mai nous informe « qu’une chaîne de solidarité s'est créée pendant le confinement pour venir en aide à Père Christophe lors de ses distributions de repas aux SDF. En quelques semaines, 97 bénévoles se sont mobilisés pour cuisiner jusqu'à 120 repas par jour pour les livrer aux SDF de la zone urbaine. » Rappelons également la disponibilité et la solidarité qui se manifestent depuis longtemps à travers l’action de l’Ordre de Malte, de « Emauta », du Secours Catholique, du « Truck de la Miséricorde » et de Te Vai Ete… et de tous ceux et celles qui oeuvrent dans la discrétion pour soulager la misère de leurs frères et soeurs.

Qui oserait donc prétendre que le Seigneur Jésus Christ nous a quittés, qu’il nous a abandonnés ???

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU