LA VIE EN ABONDANCE !

Mgr Cottanceau          Dimanche 2 Décembre, début du temps de l’Avent qui nous prépare à Noël, la naissance de Jésus, fils de Marie, fils de Dieu. Quatre semaines pour préparer nos cœurs à accueillir le prince de la paix, celui qui nous offre la vie, sa vie, parce qu’il nous aime. Justement, dans près de 400 paroisses de Métropole ou d’ailleurs, ce début de l’Avent sera l’occasion d’une veillée de prière « pour la Vie », pour la défense de la Vie, pour le respect de la vie, pour la protection de la vie. Il suffit d’ouvrir le journal pour prendre conscience que cette vie a parfois vraiment peu de valeur et qu’elle est menacée. Des exemples ? Le nombre en hausse des accidents de la route par suite d’alcoolisme, d’imprudences, de conduite irresponsable qui se soldent par la mort, celle du conducteur, des passagers, femme, enfants. Quel respect le conducteur irresponsable manifeste-t-il pour sa propre vie, pour la vie de ses passagers, pour la vie de ceux qui partagent la route avec lui au même moment ? …Le trafic de produits stupéfiants qui sème misère, déchéance humaine et sociale. Quel respect celui qui revend manifeste-t-il pour la vie de ceux qui deviennent « accros », et qui, par leur addiction, conduisent à un effondrement de leur foyer ? …  Violences conjugales qui traduisent un manque total de respect pour la vie du conjoint ou des enfants témoins et victimes. Comment la vie peut-elle croître quand règne la peur provoquée par celui ou celle qui a pourtant pour mission d’aimer et de protéger ceux de sa famille ? … Mépris et exclusion de ceux qui n’ont d’autre choix que de se cacher pour une vie misérable car leur vie n’intéresse personne… Ajoutons à ce tableau les expérimentations génétiques sur les embryons humains visant à sélectionner sur des critères de convenance et de confort ceux qui seront autorisés à vivre et ceux qui ne le seront pas… Ajoutons encore l’avortement qui ignore le droit de l’enfant à naître, niant ainsi à cet enfant le droit le plus fondamental, le droit de vivre…

Comme l’a souligné le Pape François, le droit à la vie est « sacré et inviolable », et «il n’est subordonné à aucune condition ». Promouvoir la vie est donc une exigence de fidélité envers celui qui en est l’auteur. C’est également une urgence face à l’indifférence qui nous guette. Partout où la vie est attaquée, menacée, les disciples du Christ devraient être comme des guetteurs, des veilleurs, prêts à réveiller les consciences. Pour accueillir à Noël celui qui se présente à nous comme « le chemin, la vérité et la vie », comme celui qui est venu pour que les Hommes « aient la vie, et qu’ils l’aient en abondance ! », pourquoi ne pas relever le défi et nous rassembler dans nos paroisses, nos communautés, afin de prier, nous aussi pour promouvoir une culture de vie ?

+ Monseigneur Jean Pierre COTTANCEAU