MARIE

Mgr CottanceauCe samedi 13 mai l’Eglise catholique célèbre le centenaire de la première apparition de la Vierge Marie à Fatima. Dans ce petit village du Portugal, la Vierge Marie est apparue à trois enfants de mai à octobre 1917 tous les 13 du mois. Parmi les messages délivrés, il y a notamment l’exhortation de Marie à prier pour les pécheurs et les âmes du Purgatoire, la dévotion à son Cœur immaculé et la prière du chapelet.

   Notons de suite que l’Eglise catholique n’accorde pas aux apparitions mariales le même degré d’orthodoxie et de vérité que les dogmes de foi. Ces révélations sont dites « privées ». Elles constituent une aide pour la foi mais le chrétien est libre d’y accorder un crédit ou non sans remettre en cause son lien à l’Eglise.

   À propos de Fatima, la Congrégation pour la doctrine de la foi a rappelé que « ces manifestations, qui ne peuvent pas contredire le contenu de la foi, doivent converger vers l'objet central de l'annonce du Christ : l'amour du Père qui suscite chez les hommes la conversion et qui donne la grâce pour s'abandonner à Lui avec une dévotion filiale ».

   Parmi les apparitions mariales répertoriées à travers le monde, quelques-unes recueillent un assentiment de foi plus solide. Tel est le cas bien connu de Lourdes, et aussi de Fatima. L’inscription de la mémoire de Notre-Dame-de-Fatima dans le calendrier liturgique, la présence du pape François à Fatima pour la célébration de l’anniversaire et, dans notre diocèse, l’organisation d’un pèlerinage à la paroisse Maria-no-te-hau ce samedi 13 mai sont des gages supplémentaires.

   Si les positions peuvent varier au sujet de ce type de dévotion, l’importance de la Vierge Marie dans l’Eglise catholique s’explique avant tout par le rôle qu’elle a tenu dans l’histoire du salut. Sur ce plan, les évangiles sont unanimes pour reconnaître à Marie une vocation unique.

   Tout a commencé par le « oui » qu’elle donne à l’invitation faite par l’Ange du Seigneur de devenir la mère du Sauveur. C’est ce lien maternel qui la relie à Jésus, Fils unique du Père, Verbe de Dieu qui prend chair en elle, qui confère à Marie son statut unique parmi toutes les créatures humaines.

   Marie est un modèle de foi, d’espérance et de charité pour tous les chrétiens. Dans sa dernière catéchèse, le pape François souligne la présence de Marie au pied de la Croix puis, après la résurrection et l’ascension de Jésus, au milieu des disciples à la Pentecôte.

   Marie est mère de l’espérance car dans les moments les plus douloureux et les plus importants de la vie de son Fils et de son Eglise– comme de nos propres existences –, Marie « se tient là », « debout au pied de la Croix » ou à genoux à prier et intercéder.

+ Mgr Jean-Pierre COTTANCEAU