VOUS ÊTES TOUS FRERES (Mt 23,8)

Irak papeC’est la devise choisie par le Pape François pour son voyage apostolique en Irak (du 5 au 8 mars). Sur le logo publié sur le site du patriarcat des chaldéens de Babylone on voit le Saint Père sur fond de carte de l’Irak où sont nettement tracés les deux fleuves : Tigre et Euphrate. Le drapeau irakien et celui du Vatican sont surmontés d’une colombe portant un rameau d’olivier, le tout « auréolé » de cette phrase qui donne tout son sens à cette visite : « Vous êtes tous frères » [en arabe, soureth(dialecte araméen) et kurde].

Ce voyage-pèlerinage historique sur la terre d’Abraham tant souhaité par Jean-Paul II et Benoît XVI, est un véritable défi que François a décidé de relever, tant il est déterminé à faire résonner un message de paix et de fraternité dans le pays et toute la région.

C’est d’abord un voyage apostolique pour marquer la proximité du Pape et de toute l’Eglise universelle avec les chrétiens, marqués par des années de guerre et de persécutions. Mais cette visite est placée sous le signe de la « fraternité » et du « dialogue interreligieux » puisqu’il est prévu une rencontre historique avec le grand ayatollah Ali Sistani, plus haute autorité musulmane chiite d'Irak. Un texte fondamental « sur la fraternité humaine » en vue de la paix dans le monde devrait être signé par les deux dignitaires religieux. Ce serait la reconnaissance de la seconde communauté majeure de l'Islam.

On se souvient qu’en février 2019, à Abou Dhabi, le Pape François et Cheikh Ahmed al-Tayeb, le grand imam de l'institution de l'islam sunnite Al-Azhar, basée au Caire, ont signé un document important sur la fraternité humaine.

Le Pape participera également à une prière interreligieuse à Ur (sud), berceau d'Abraham, en compagnie de dignitaires chiites, sunnites, yazidis et sabéens.

N’oublions pas que l’Irak est l’un des premiers pays à avoir été christianisé comme en témoigne le passage des apôtres Thomas et Matthieu. Une diversité d’Églises se sont implantées sur le territoire :
assyrienne, chaldéenne, syriaque catholique, syriaque orthodoxe. Géographiquement, les Églises se répartissent dans trois grandes zones d’Irak : la vallée chaldéenne avec les villages allant du nord de Mossoul à Al Qosh, la plaine syriaque incluant la ville de Qaraqosh et enfin les montagnes assyriennes avec les villages proches de la frontière turque. En 2000, la minorité chrétienne comptait 1,5 millions d’âmes (6% de la population) ; en 2020, celle-ci est réduite à environ 400 000 (à peine 1% de la population) !  Pour la première fois dans l’histoire des pontificats, le Pape célébrera une messe en rite chaldéen dans la cathédrale chaldéenne Saint-Joseph de Bagdad (samedi 6 mars). (Sources : Œuvre d'Orient et AED)

Ce « Voyage est dangereux » comme l’a dit Benoît XVI, mais placé sous haute sécurité puisque la Covid-19 circule intensément (le Pape a été vacciné) et des attentats sont toujours à craindre. François séjournera à Bagdad et tous ses déplacements se feront en voiture fermée, avion et hélicoptère. Aucun bain de foule, aucun rassemblement important, exceptée la messe dominicale (dimanche 8 mars) au stade “Franso Hariri” d’Erbil (au Kurdistan irakien) où sont attendus quelque 10 000 représentants de toutes les paroisses du pays.

Du vendredi 5 mars au lundi 8 mars, n’hésitons pas à suivre cet événement dans les médias ; nous serons tous unis par la prière au Saint Père et à tous nos frères et sœurs d’Irak et de la région.

Dominique Soupé