1er oct. - Ste Thérèse de l'E.-J.

1er OCTOBRE
Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
Vierge et docteur de l'Église, patronne des Missions
Fête dans l’Archidiocèse

PREMIÈRE LECTURE (au choix) 

1 -                                                                                   L’enfance spirituelle : « Comme une mère console son enfant »

Lecture du livre d’Isaïe    (66, 10-14c)
Réjouissez-vous avec Jérusalem, exultez à cause d'elle, vous tous qui l'aimez ! Avec elle soyez pleins d'allégresse, vous tous qui portiez son deuil ! Ainsi vous serez nourris et rassasiés du lait de ses consolations, et vous puiserez avec délices à l'abondance de sa gloire. Voici ce que dit le Seigneur : Je dirigerai vers elle la paix comme un fleuve, et la gloire des nations comme un torrent qui déborde. Vous serez comme des nourrissons que l'on porte sur son bras, que l'on caresse sur ses genoux. De même qu'une mère console son enfant, moi-même je vous consolerai, dans Jérusalem vous serez consolés. Vous le verrez, et votre cœur se réjouira ; vos membres, comme l'herbe nouvelle, seront rajeunis. Et le Seigneur fera connaître sa puissance à ses serviteurs.

- Parole du Seigneur.

Ou bien :
2 -                                                                                   « Nous sommes enfants de Dieu »

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains    (8, 14-17)
Frères, tous ceux qui se laissent conduire par l'Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu. L'Esprit que vous avez reçu ne fait pas de vous des esclaves, des gens qui ont encore peur ; c'est un Esprit qui fait de vous des fils ; poussés par cet Esprit, nous crions vers le Père en l'appelant : « Abba ! » C'est donc l'Esprit Saint lui-même qui affirme à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers ; héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire.

- Parole du Seigneur.

PSAUME 130 (131), 1, 2, 3
R/
Garde mon âme dans la paix
près de toi, mon Dieu.

Seigneur, je n'ai pas le cœur fier
    ni le regard ambitieux ;
je ne poursuis ni grands desseins,
    ni merveilles qui me dépassent.

Non, mais je tiens mon âme
    égale et silencieuse ;
mon âme est en moi comme un enfant,
    comme un petit enfant contre sa mère.

Attends le Seigneur, Israël,
maintenant et à jamais.

ALLELUIA

Alléluia. Alléluia.
Tu es béni, Dieu notre Père,
Seigneur de l'univers,
toi qui révèles aux petits
les mystères du Royaume !
Alléluia.

ÉVANGILE

Devenir comme les petits enfants

 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu    (18, 1-5)
Les disciples s'approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? » Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d'eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les petits enfants, vous n'entrerez point dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, c'est celui-là qui est le plus grand dans le Royaume des cieux. Et celui qui accueillera un enfant comme celui-ci en mon nom, c'est moi qu'il accueille. »

- Acclamons la Parole de Dieu.